Biographie Viola Wills

Viola Mae Wilkerson Né(e) le 30 décembre 1939 (76 ans)

Sa biographie

Les débuts sous la coupe de Barry White et Joe Cocker

Mariée dans son adolescence, Viola Wills est déjà la mère de six enfants depuis ses 21 ans quand l'auteur-compositeur-interprète et producteur Barry White la découvre vers le milieu des années 1960.

Charmé par sa puissance vocale, ce dernier la recrute d'abord en tant que choriste avant de lui proposer un contrat d'artiste solo avec sa maison de production Bronco Records. Elle commence alors à enregistrer quelques morceaux pour le label mais n'arrive à imposer aucun titre.

S'ouvrant à d'autres expériences, elle réalise un single pour un autre label en 1969 mais n'arrive toujours pas à rencontrer son public. Ainsi, comme elle a encore du mal à démarrer en solo, Viola Wills accepte de remplacer la choriste de Joe Cocker dans sa grande tournée européenne de 1974.

C'est au cours de son séjour au Royaume-Uni que la chanteuse fait alors quelques enregistrements aboutissant à la réalisation de son premier album solo « Soft centers ».

Ecrit et composé par elle-même, l'opus est le fruit de sa collaboration avec les musiciens de Joe Cocker.


« Gonna get along without you », le fameux coup d'éclat

Le grand coup d'éclat pour Viola Wills arrive en 1979 avec le carton de son fameux hit de disco « Gonna get along without you » qui lui permet de goûter au parfum de la célébrité.

Frôlant le Top 50 du US Hot Dance Club Play, le tube grimpe à la huitième position du UK Singles Chart amenant la chanteuse sous les feux des projecteurs. Plus tard, il sera suivi d'autres tubes de dance et de Hi-NRG du genre « Up on the roof » et « If you could read my mind » qui permettent à l'artiste d'endosser le titre de « diva de la disco ».

Poursuivant dans sa démarche et déterminée à imposer ses propres créations, la star enregistre et offre par la suite le hit original « Dare to dream » accompagné d'une brillante version de « Both sides now ».

Chaleureusement accueillies par le public londonien, les deux chansons font un sacré tabac dans tout le Royaume-Uni arrivant dans le UK Top 40.

Rappelons que c'est le succès de ses morceaux « Gonna get along without you », « Dare to dream » et « Both sides now » qui a amené Viola Wills à figurer dans le Guinness Book of Records.


Diverses expériences de l'artiste du jazzpel

Auprès du public américain, Viola Wills se fait notamment connaître par son hit « Stormy weather » qui arrive à la quatrième place du US Hot Dance Club Play chart en 1982.

Suite à son séjour au Royaume-Uni, la star se libère un peu de l'industrie musicale et revient aux Etats-Unis pour se livrer à des études en musicothérapie. C'est à cette occasion qu'elle écrit et produit son one-woman-show intitulé « Willspower ».

En 1983, elle fonde le label RVA, abréviation de Robert Viola Ashmun avec son mari Robert Ashmun. Elle va alors y enregistrer certaines pièces non moins connues comme « If these walls could speak », « Space » et « Wall ».

Plus tard, elle reviendra en Europe pour monter un groupe avec des sortants de Brighton University et lancer son style de musique, le « jazzspel », une fusion de jazz et de gospel.

Plus tard, elle se retrouvera en solo et lancera des collaborations avec différents artistes dont Jools Holland avec qui elle se retrouvera en résidence au Joogleberry Playhouse de Brighton en 2003.

Au fil des années, la star poursuit sa carrière dans le monde de la musique jusqu'à son décès en mai 2009, des suites d'un cancer.