Biographie Wet Wet Wet

Wet Wet Wet Né(e) le 30 novembre 1981 (35 ans)

Sa biographie

Sur les bancs du lycée

Tout commence avec deux amis à l'époque du lycée, Tommy Cunningham et Graeme Clark qui partagent la même passion pour la musique. Ils décident alors de monter un groupe et seront rejoints par Neil Mitchell et Marti Pellow, de son vrai nom Mark McLachlan.

Le Quatuor décide dans un premier temps de s'appeler Vor Tex Motion avant de prendre pour de bon le nom de Wet Wet Wet inspiré d'une Chanson de Scritti Politti un groupe anglais, « Gettin, havin' and holdin' ».

Un an après leurs débuts en 1982, les quatre écossais seront rejoints par Graeme Duffin mais qui n'apparaît pas pour autant comme un membre officiel du groupe. Durant les premières années, Wet Wet Wet se met en quête d'une maison de disques tel qu'en 1985, ils signent leur premier contrat auprès de PolyGram.

Deux ans plus tard, Wet Wet Wet sort son premier single « Wishing I was lucky » qui obtient un bel accueil de la part du public. En effet, la Chanson se classe à la 6e place du UK Single Chart et sera suivie peu de temps après par « Sweet little mystery » qui ne tarde pas à suivre le succès du précédent.

Fort de ces deux premiers titres, Wet Wet Wet sort son premier album « Popped in souled out » qui contient 13 titres. En janvier 1988, « Popped in souled out » arrive à la première place du classement des meilleurs albums au Royaume-Uni.

Hormis les deux précédents singles, deux autres titres sont extraits du même album à savoir « Angel eyes (Home and away) » ainsi que « Temptation ». Par la suite, Wet Wet Wet joue en première partie de Lionel Richie à l'occasion de la tournée du chanteur au Royaume-Uni.


Le coeur sur la main

Toujours en 1988, Wet Wet Wet reprend le titre des Beatles « With a little help from my friends » qui se classe à la première place des charts du Royaume-Uni. Par ailleurs, les bénéfices du single sont entièrement versés au profit de ChildLine, un service d'assistance téléphonique d'urgence pour les enfants victimes de maltraitance, soit près de 600 000 livres sterling.

La même année, le groupe sort son deuxième album « The Memphis sessions » avec huit titres et une troisième place au classement des meilleurs albums.

En 1989, « Holding back the river » le troisième album de Wet Wet Wet arrive dans les bacs. Quatre singles seront extraits de cet album à savoir « Sweet surrender », « Broke away », ainsi que « Hold back the river ». Dans l'album figure également une reprise de Rod Stewart , « Maggie May ».

Suite au succès de « With a little help from my friends », Wet Wet Wet remet ça en participant à une nouvelle oeuvre caritative auprès du super groupe Band Aid II qui lutte contre la famine en Éthiopie.

Après un album live paru en 1990, les Wet Wet Wet retournent en studio pour enregistrer un nouvel opus « High on the happy side ». Sur les onze titres de l'album, cinq seront édités en single à savoir « Make it tonight », « Put the light on », « Goodnight girl », « More than love » ainsi que « Lip service » qui rencontrent tous le succès.

Quant à « High on the happy side », celui-ci arrive en tête du UK number one album.


« Love is all around »

En 1992, le groupe revient avec un nouvel album « Cloak & Dagger » sur la pochette de laquelle, le cinquième membre du groupe Graeme Duffin apparaît pour la première fois. Deux ans plus tard, le single « Love is all around » arrive sur les ondes et fait l'effet d'une bombe.

La Chanson est une reprise du groupe The Troggs, un groupe anglais des années 60. La version de Wet Wet Wet arrive en première position des charts dans 8 pays différents et deuxième en France, en Suisse, en Irlande et en Allemagne. Par ailleurs, la Chanson est reprise dans le film « Love actually » de Richard Curtis paru en 2003.

« Love is all around » figure pour sa part dans l'album « Picture this » du groupe sorti en 1995. Comme à l'accoutumée, Wet Wet Wet aligne une nouvelle fois son album à la première place des meilleures ventes d'albums au Royaume-Uni.

Celui-ci sera suivi en 1995 par « 10 » qui contient une douzaine de titres dont « Maybe I'm in love », « If I never see you again » ou encore « Strange ».

Par la suite, les membres du groupe se disputent à propos de leurs revenus qu'ils décident de mettre fin à Wet Wet Wet pour poursuivre d'autres carrières.

Après plusieurs années à poursuivre le succès, la bande se retrouve en 2004 et décident de reprendre la route. C'est ainsi qu'en 2007 le groupe sort son 8e album studio « Timeless ». Wet Wet Wet revient encore sur scène pour la promotion de son nouvel album au grand plaisir de ses fans.

Ses photos