Biographie Willy DeVille

William Paul Borsey Jr Né(e) le 27 août 1953 (63 ans)

Sa biographie

Avant la carrière solo

De son vrai nom William Paul Borsey Jr., Willy DeVille voit le jour le 27 août 1953 à Stamford, Connecticut. À 16 ans, il quitte l'école, traîne dans les quartiers peu recommandables de New York et commence à rêver d'une carrière musicale.

Il se met alors à écouter du blues, surtout les oeuvres des guitaristes Muddy Waters, John Lee Hooker ou encore John Hammond. Après un passage dans un premier groupe éphémère baptisé Billy and the Kids, William Borsey s'envole en 1970 pour Londres, à la recherche de musiciens de talents.

Deux ans plus tard, il rentre bredouille à New York et fonde le groupe The Royal Pythons. Le groupe ne réussit pas à percer et se sépare très rapidement. William Paul Borsey migre alors ensuite vers San Francisco, où il rencontre le batteur Tom « Manfred » Allen, le guitariste Fast Floyd, le bassiste Rubén Sigüenza et le pianiste Ritch Colbert.

En 1974, ils fondent le groupe Billy DeSade & The Marquees et se produisent sur les scènes mineures de la ville.

Entre temps, William Borsey adopte le nom de scène Willy DeVille. Plus tard, les Billy DeSade & The Marquees changent également de nom et préfèrent s'appeler Mink DeVille.

En 1975, le groupe tente sa chance à New York et y recrute le guitariste Louis X. Erlanger. Au sein de son groupe, Willy DeVille s'illustre en jouant au CBGB, un nightclub très réputé de New York qui a accueilli les débuts des non moindres The Talking Heads, The Ramones, Patti Smith ou encore Television.

Mink Deville décroche en 1976 un contrat chez Capitol Records et sort un an plus tard son premier album. Avec les Mink, Willy DeVille sortira six albums, qui auront tous plus ou moins un grand succès.


En solo

Après s'être octroyé une célébrité planétaire au sein des Mink DeVille, Willy DeVille quitte le groupe et se produit sous son propre nom. D'ailleurs, au sein des Mink DeVille, il était, à partir de la fin des années 70, le seul et unique membre initial. Mink DeVille était alors pour lui comme un simple nom de scène et non comme un groupe.

Sa première production « en solo » sera un album en duo avec Mark Knopfler, « Miracle » sorti en 1987 laisse les critiques sans voix mais ne séduit que les fins connaisseurs du genre, en générant ainsi qu'un succès commercial mineur.

Il revient sur les devants de la scène en 1990 avec l'album « Victory mixture », produit chez le label Sky Ranch. Willy DeVille renoue alors avec le succès et enchaîne en 1992 avec « Backstreets of desire ». Cet opus contient le single « Hey Joe », une reprise en version mariachi d'un standard de Jimi Hendrix , qui consacre Willy DeVille au rang de superstar mondial.

L'album se vend à grande échelle et l'entraîne dans un nombre incalculable de tournées internationales. Il participe entre autres aux plus grands festivals de musique, dont celui de Bourges, de Montreux, d'Antibes, ou encore le festival de Belfort.

De 1995 à 2008, il sortira cinq nouveaux albums studio et un album live.


De 2000 à aujourd'hui

En 2002, Willy DeVille sort l'album et le DVD « Acoustic trio live in Berlin », suivi en 2004 de l'album « Crow Jane Alley », en hommage à Jack Nitzsche décédé depuis peu. En 2008, il sort l'album « Pistola », qui sera le dernier oeuvre de sa vie.

En février 2009, les diagnostics médicaux montrent que Willy DeVille est atteint d'une hépatite C et quelques mois plus tard, on lui découvre un cancer du pancréas. Alors qu'il projetait de sortir un nouvel album en 2010, Willy DeVille meurt dans la nuit du 6 au 7 août 2009 à New York, des complications de son cancer.

Durant ses 40 ans de carrière, Willy DeVille s'est notamment fait remarqué pour sa musique expérimentale, mélangeant rock, soul et musiques folkloriques d'Amérique Latine. Parmi ses plus belles lettres de noblesse, on cite un nombre incalculable de collaborations avec des grands noms comme Mark Knopfler, Chet Atkins, Brenda Lee ou encore David Hidalgo.

En 1980, le film « Cruising » utilise une des Chanson s de Willy DeVille comme bande originale. Sa Chanson « Storybook love », utilisée dans le film Princess bride, lui vaut une nomination aux Grammy Awards.

En 1991, son talent est récompensé par l'Académie Charles-Cros, qui lui remet un Grand Prix du Disque. En parallèle à sa carrière de chanteur, il s'est également illustré au cinéma, en jouant entre autres dans « Va banque » en 1986, « Homeboy » aux côtés de Mickey Rourke en 1988 ou encore dans « Bullet » et « Body & Soul ».

Les dernières actus de Willy DeVille