Yves Montand

Ivo Livi Né(e) le 13 octobre 1921 (94 ans)

Sa biographie

De ses origines toscanes, le jeune homme n'entendra que les propos rapportés par son père, contraint de fuir le pays en raison de ses opinions antifascistes. Les premières années de l'enfant à Marseille se passent au sein d'une famille unie mais pauvre. A l'heure où d'autres jouent aux billes, Ivo travaille à l'usine puis obtient un CAP de coiffeur pour assister sa soeur.
Très vite, le milieu du spectacle attire le jeune homme. Comme Jacques Demy le montrera très bien dans "3 places pour le 26", film semi biographique de Montand, c'est l'univers de la comédie musicale qui fascine plus que de raison le jeune Livi. Lorsqu'on lui propose un petit boulot dans une salle marseillaise, il accourt et trouve son nom de scène en hommage à sa mère qui, enfant, lui intimait toujours l'ordre de rentrer à la maison par un tonique "Ivo, monta !".

Naissance d'un couple mythique

Tout va alors s'enchaîner très vite. Son acharnement au travail, sa beauté naturelle, son charisme conquièrent publics et professionnels. Il a 18 ans lorsqu'il crée "Dans les plaines du Far West". En pleine Seconde Guerre Mondiale, il tente sa chance à Paris. Edith Piaf tombe folle amoureuse de lui et va véritablement le lancer en lui apprenant toutes les ficelles du métier. "Battling Joe", "Sur les grands boulevards" marquent le début de la notoriété. Nous sommes en 1946 et le monde a soif de divertissement.
Alors que Piaf interrompt brutalement leur relation, Montand rencontre à Saint Paul de Vence Simone Signoret. "Les Feuilles Mortes", après avoir été boudé, fait un tabac et deviendra un des incontournables de la vedette. Le couple commence à fAIRe parler de lui pour ses positions politiques. Les liens qui unissent le couple au Parti Communiste ne cesseront de se tendre et se distendre, Montand luttera jusqu'au bout pour la défense des droits de l'homme. Dans les années 50, la carrière de l'artiste se partage entre le cinéma ("Le salAIRe de la peur" dévoile son grand talent d'acteur) et la chanson. "A Paris" devient l'un des plus bel hymne dédié à la capitale.

Chanson et cinéma

La fin des années 50 marque un tournant. Si le chanteur est toujours aussi apprécié avec des titres comme "Le chat de la voisine", la sublime sirène hollywoodienne Marilyn Monroe l'attire dans ses filets le temps du tournage du "MilliardAIRe". Le chanteur triomphe au Golden Theatre à Broadway : Montand est désormais connu partout dans le monde. Le comédien reprend le dessus, les apparitions au cinéma de l'artiste sont unanimement saluées. Pour un peu, sa promenade "A bicyclette" ferait de l'ombre aux grosses cylindrées !
En septembre 68, un triomphe de 6 semaines à l'Olympia lui offre l'occasion de renouer avec son public. Ce dernier devra attendre 1981 pour le retrouver sur la scène de ce music-hall. 3 mois durant lesquels on s'arrache les billets. Après la mort de Simone Signoret, Montand se marie avec la jeune Carole Amiel et devient père. Il pense sérieusement à refAIRe un tour de chant à Bercy, mais un infarctus du myocarde l'emporte le 9 novembre 1991.

En 2006, sort " Yves Montand , le temps n'efface rien". Un livre dans lequel Philippe Crocq et Alain-Guy Aknin offrent au lecteur de revivre les grands moments artistiques mais également les coups de gueule, les colères flamboyantes et les déceptions lucides et courageuses qui ont jalonné la carrière d' Yves Montand qui affirmait encore à la fin de sa vie avoir "perdu ses certitudes mais gardé ses illusions".

Cet homme attachant, jovial et grave laisse une oeuvre immense et riche dans laquelle chacun se replonge avec plaisir. Dans la chanson comme au cinéma, Yves Montand aura marqué par son enGagement et son attachement à des principes auxquels il n'aura jamais dérogé. Son couple avec Simone Signoret restera également un modèle du genre.