ça s'est passé un 25 septembre...

1980 : Mort de John Bonham

LED ZEPPELIN © Atlantic Records
Force de la nature et batteur incroyable, John "Bonzo" Bonham est considéré comme le meilleur batteur de rock de tous les temps. Véritable pierre angulaire du son de Led Zeppelin , Bonham a su imposer un style unique qui inspira tous les batteurs de hard rock après lui. Malheureusement, comme beaucoup de rock stars de l'époque, le colosse de Led Zeppelin était aussi connu pour ses excès alcoolisés.

Dans la nuit du 24 au 25 septembre il semblerait que Bonham abuse encore un peu plus que d'habitude avec, selon la légende, plus de 40 verres shooters de vodka avalés dans la soirée. Il appelle un taxi, on aide à le coucher. Le lendemain matin l'assistant de Robert Plant le retrouve sans vie dans son lit chez Jimmy Page en pleine campagne anglaise où le groupe est réuni. Eloigné de sa famille avec les tournées sans fin de Led Zeppelin, John Bonham était connu pour être un grand consommateur d'alcool et d'antidépresseurs. Le cocktail lui aura finalement été fatal.

Ce décès brutal marque la fin d'un groupe mythique, amputé de son soutien rythmique indispensable et inimitable. Le groupe s'arrête donc brutalement au sommet de sa gloire après une suite d'albums qui marquent encore les esprits aujourd'hui. L'héritage de ce batteur hors normes est aujourd'hui assuré par son fils Jason impérial derrière les fûts lors du concert de reformation de Led Zeppelin en 2007 et maintenant au sein de Black Country Communion avec Joe Bonamassa et Glen Hughes.

Nostalgie - Les derniers éphémérides