Interview de Michel Fugain

A l'occasion de la sortie de son nouvel album "Projet pluribus" Michel Fugain était l'invité de Nostalgie ! Découvrez l'intégralité de l'interview diffusé dans Happy Days en cliquant ici !

Michel Fugain invité de Nostalgie © Capitol Records
Interview de Michel Fugain - partie 1/4 - Projet Pluribus : "De plusieurs, on fait un"
Interview de Michel Fugain - partie 2/4 - Les collaborations artistiques
Interview de Michel Fugain - partie 3/4 - Les filles d'avant et les gamines de maintenant
Interview de Michel Fugain - partie 4/4 - Michel Fugain parle de Nostalgie

Après un quart de siècle de carrière, Fugain est un artiste incontournable. Le public de tout âge vient l’applaudir durant de longues tournées, et la profession ne manque pas une occasion de lui rendre hommage, comme en 1996 avec la sortie de Petites fêtes entre amis, double album sur lequel Fugain enregistre ses meilleurs titres avec Maurane, Kent, I Muvrini ou Trio Esperança.

En 2013, après une tournée de 2 ans avec le spectacle « Bon an Mal an » et l’album éponyme, Michel Fugain c’est : un nouveau manager, une nouvelle major, un nouvel album pour la rentrée et un nouveau spectacle.
Un nouvel album, « projet Pluribus », arrangé par Pierre Bertrand et sur lequel des musiciens d’univers différents font l’honneur à Michel de l’accompagner (Frank Tontoh, Vincent Bidal, Laurent Vernerey, Sylvain Luc, Abraham Mansfarroll…).
Nous sommes là aux prémices d’une sorte de retour aux sources pour cet artiste qui a toujours mis l’humain au cœur de ses expériences.
Celui-ci souhaite aujourd’hui revenir à l’esprit troupe de ses débuts.

Sur scène, 15 jeunes musiciens lui feront le privilège de l’accompagner.
Un sacré pari par les temps qui courent, un pari que Michel veut faire afin de ramener « Le Spectacle » au cœur du spectacle.
Voilà pourquoi cet artiste atypique, toujours en recherche de nouvelles voies à explorer, sera le maître de cérémonie, le "montreur d'ours", comme il le dit lui-même, d’une création unique comme on en a plus vu depuis longtemps.

Nostalgie - Les dernières interviews