Jimi Hendrix, Woodstock 1969

Vidéo de Jimi Hendrix jouant l'intro de "Voodoo Chile" et l'hymne national Américain à Woodstock...

Une interprétation électrisante, des prestations incontrôlées, Jimi Hendrix a fait vibrer plus d'une corde à sa guitare, successivement mordue, brûlée avec ferveur plus d'une fois, à la manière d'un Jerry Lee Lewis mettant, lui aussi, le feu à son piano.

Un jeu qui aura durablement marqué le rock auquel il a associé le blues psychédélique, le jazz, ou encore le hard rock, le tout avec un jeu unique de gaucher puisqu'il aura joué sur une guitare de droitier avec les cordes inversées.

Été 1969, le plus grand évènement musical de toute l'histoire, le Festival de Woodstock. Tout le gratin de la musique joue durant 3 jours un hymne à l'amour et à la paix : Janis Joplin, The Doors, Joe Cocker, Crosby Stills Nash & Young, etc... mais c'est à Jimi Hendrix que revient l'honneur de clore le festival.

Lundi 18 août 1969, 7h30 : le jour se lève sur un champs ravagé, ruiné, rempli de boue, et assez clairsemé... les 3 jours ont laissées de sacrés marques sur le public et sur les environs.

Jimi Hendrix joue un hymne américain torturé dénonçant l'action américaine au Vietnam, puis une improvisation monumentale mettant tout le monde d'accord sur sa maitrise de l'instrument. un moment magique à revoir en vidéo.

Nostalgie - Les dernières interviews