Maxime Le Forestier "Ambalaba", clip original de 1988

Maxime Le Forestier interprète "Ambalaba", extrait de l'album : "Né quelque part"

Regardez le clip vidéo de Maxime Le Forestier qui chante "Ambalaba"

Avec une belle aisance, cet homme tranquille a su teinter ses chansons soit de révolte, soit de sérénité, avec toujours un profond respect pour le public dans la lignée de ce que  Georges Brassens  avait su offrir.

Ses titres "Mon frère", "Education sentimentale", "San Francisco", "Parachutiste", ou plus récemment "Né quelque part" "Ambalaba" ou encore "Passer ma route" permettent à Maxime Le Forestier de s'afficher en haut de l'affiche depuis les années 70.

Dans les années 80, après avoir composé pour Julien Clerc, il obtient un nouveau succès en 1987 avec "Né Quelque part", suivi par l'album incluant ce dernier titre ainsi qu'une reprise qu'il popularise : "Ambalaba", une chanson du ségatier mauricien Claudio Veeraragoo. 

Nostalgie - Les dernières interviews