Alain Bashung : ses plus belles chansons

Figure emblématique du rock français depuis les années 80, Alain Bashung a été l'instigateur d'une nouvelle vague qualifiée de profonde et abrupte. Retour sur les chansons qui ont marqué sa carrière.

© © David LEFRANC / Getty Images

"La nuit je mens"

Issue de l'album "Fantaisie militaire" sorti en 1998, "La nuit je mens" est une chanson complexe, pleine de poésie et possédant plusieurs niveaux de lecture. On peut y voir des allusions à la Seconde Guerre mondiale, à la collaboration du régime de Vichy, et aux résistants. On y retrouve également une allusion au livre "Le Silence de la mer" de l'auteur Jean Bruller, aussi connu sous le pseudonyme Vercors.

"Madame rêve"

L'un des grands succès d'Alain Bashung, sorti en 1991 sur le célèbre album "Osez Joséphine". Une chanson d'une beauté froide et élégante évoquant l'une des femmes avec qui il a partagé sa vie. D'après l'une de ses confessions, "Madame rêve" lui serait venue pendant le tournage de "Rien que des mensonges", un film dans lequel il joua aux côtés de Fanny Ardant.

"Osez Joséphine"

Probablement la chanson la plus reconnaissable parmi toutes. Sorti en 1991 sur l'album du même nom, ce titre très énergique a été écrit en l'honneur de Joséphine Draï, actrice et fille de son batteur Philippe Draï. La jeune fille, alors âgée de 7 ans, était très timide et Alain Bashung lui disait pour l'aider à surmonter cela : "Ah si j'osais Joséphine."