Alain Chamfort : tout savoir sur le tournant de sa carrière dans les années 2000

Après avoir connu le succès dès la fin des années 70 et dans les années 80, la carrière d’Alain Chamfort connaît un tournant à l’aube des années 2000 avec la rupture du contrat qui le liait à Sony.

© © Eric Robert / Getty Images

Les années 80, l’apogée de la carrière d’un artiste unique

Depuis la fin des années 70, Alain Chamfort a emprunté une direction artistique différente de celle de ses débuts. Après avoir commencé sa carrière avec l’étiquette de "chanteur à minettes", il obtient la reconnaissance de son talent grâce à des titres choisis avec soin. Dans les années 80, Alain Chamfort est un des artistes incontournables de la scène française grâce notamment à des titres comme "Manureva" écrit avec Serge Gainsbourg. Artiste pionnier dans l’utilisation d’instruments électroniques en France, il associe le style New Wave très en vogue à l’époque à son univers empreint de poésie. C’est le moment de succès inoubliables comme "Bambou", "La fièvre dans le sang" ou "Souris puisque c’est grave". Les années 90 sont plus difficiles pour Alain Chamfort dont les albums ne connaissent que des succès relatifs.

La fin de sa collaboration avec Sony

Au début des années 2000, les rapports entre Alain Chamfort et sa maison de disques Sony se détériorent et le label décide de ne pas reconduire le contrat qui les lie. Après avoir publié la compilation de ses plus grands succès "Ce n’est que moi", le chanteur est contraint de changer de maison de disques. Il signe alors avec Delabel mais les ventes en deçà des espérances de son album "Le Plaisir", pousse le label à se séparer de lui. Alain Chamfort se retrouve sans maison de disques. En 2004, il sort le titre "Les beaux yeux de Laure" accompagné d’un clip minimaliste et non dépourvu d’humour dans lequel il tourne en dérision sa situation professionnelle. Ce joli pied de nez adressé avec style à ses rapports compliqués avec l’industrie du disque lui permet d’obtenir la Victoire de la Musique du meilleur vidéo-clip en 2004. De nouveau sur le devant de la scène, Alain Chamfort signe avec un label indépendant XIII Bis Record l’année suivante et donne une série de concerts à succès à l’Alhambra où il reprend ses plus grands titres.

Une reconnaissance publique et critique

En 2007, il collabore à l’album de Vanessa Paradis "Divinidylle" avec la chanson "Junior Suite", écrite initialement pour paraître sur l’album "Bliss" de la chanteuse en 2000. En 2010, Alain Chamfort sort l’album "Une vie Saint Laurent" écrit par Pierre-Dominique Burgaud dans lequel il rend hommage à la vie et à la carrière du célèbre créateur de mode. Disponible exclusivement de façon digitale, le disque est un succès commercial et est salué par la critique de façon unanime. Deux ans plus tard, le dandy de la chanson française sort un disque de duos dans lequel il reprend ses plus grands succès accompagnés de femmes, intitulé "Elles et lui". Le chanteur est également membre du collectif Paris Africa réuni par l’Unicef pour lutter contre la famine qui ravage la corne de l’Afrique.