Blondie : cinq chansons cultes, cinq styles différents

Groupe américain aux nombreux tubes, Blondie est connu pour avoir touché à tous les styles de musique. Voici 5 chansons symboles de cet éclectisme.

© © Maureen Donaldson / Getty Images

"In The Flesh", une ballade pop pour débuter

Formé au début des années 1970, Blondie devient rapidement l'un des groupes montants de la scène punk new-yorkaise. C’est pourtant la ballade pop "In The Flesh", se trouvant sur la face B de son single inaugural, qui lui permet d’obtenir son premier succès en 1976.

"Heart of Glass", disco inoubliable

Style musical à l’opposé du punk de ses débuts, le disco donne pourtant à Blondie son plus grand succès. Sorti en 1978, le titre culte "Heart of Glass" fait partie de l'album "Parallel Lines", opus le plus vendu du groupe.

Le reggae avec "The Tide Is High"

Pour son 5e album "Autoamerican" sorti un an plus tard, Blondie change tout et signe un opus aux sonorités urbaines. Reprise d’un titre passé jusque-là inaperçu, le morceau reggae "The Tide Is High" devient n°1 des ventes aux États-Unis et au Royaume-Uni.

"Rapture", précurseur du hip-hop

Dans ce même album se trouve également "Rapture", chanson disco-funk qui comporte un passage rapé par la chanteuse Debbie Harry. Premier morceau du genre à se classer dans le top des ventes, il est perçu comme l’un des premiers titres hip-hop de l’histoire.

"Call me", la pépite dance-rock

Parmi les plus gros succès du groupe, "Call Me" ne se trouve néanmoins sur aucun des albums de Blondie. Commandé pour la bande originale du film "American Gigolo", le titre sorti en 1980 est un ovni empruntant au rock et au disco, qui sera souvent qualifié de morceau dance-rock.