Cassette audio (La)

Rendue obsolète par l'apparition du cd enregistrable, la cassette audio a marqué une véritable révolution aux débuts des années 60, permettant enfin l'enregistrement audio domestique. En clair, permettre à tout à chacun d'enregistrer des sources sonores, en premier lieu les disques vinyle...sans oublier les cassettes elles mêmes. Cette invention est indissociable du phénomène de l'essor de la production musicale, et de la circulation de celle-ci entre mélomanes plus ou moins avertis !

Naissance

C'est la société Philips qui a mise au point cette invention révolutionnaire en 1961, mais il faudra attendre encore deux ans pour qu'elle soit présentée au grand public, tout comme le premier magnétophone (le E1-3-300).


Une nouvelle technologie plébiscitée...

Techniquement parlant, le boitier en plastique comprend deux bobines où est enroulée une bande magnétique.

Sur chaque face de la bande, deux canaux permettent un enregistrement stéréo de chaque côté. A ce sujet, on notera la mini-révolution " auto-reverse " dans les années 80.
Ce système intégré aux lecteurs évitait enfin à l'utilisateur de retourner la cassette pour jouer l'autre face. Pratique car compacte et solide, permettant aussi une circulation des oeuvres musicales (compilation " maison " ou simple copie d'une oeuvre) la cassette audio s'est aussi largement imposée grâce à la politique de son inventeur.

En effet, Philips a cédé gracieusement le brevet de cette invention à tous les industriels intéressés. Il faut également distinguer la cassette audio vierge de la "musicassette " terme utilisé pour une cassette préenregistrée, commercialisée avec un contenu, le plus souvent un album.



Le golf à l'origine de la cassette vidéo

La cassette est donc devenue le seul support concurrençant le bon vieux disque vinyle...pour une trentaine d'année en tous cas !
La cassette audio est aussi indissociable du succès du Walkman.
L'anecdote est célèbre : le patron de Sony a eu l'idée de ce lecteur portatif car il souhaitait pouvoir écouter de la musique en jouant au golf.

Le premier walkman arrive sur le marché en 1979.

La cassette audio n'offre pas une restitution parfaite du son du fait notamment de la vitesse de défilement de la bande magnétique, limitée en moyenne à 4,75 cm par seconde.
Une déperdition qui s'observe surtout dans les hautes fréquences. Pour réduire le souffle, beaucoup d'enregistreurs à cassette ont été progressivement équipés d'un système de réduction de bruit, (essentiellement les Dolby de type NR B ou C.) sans oublier des qualités de bandes supérieures ( Chrome, Métal) Un format décliné avec plus ou moins de bonheur...

Afin d'offrir un support plus qualitatif, Sony a inventé le format Elcaset au millieu des années 70. Malheureusement, cette cassette de grande de taille avec une vitesse de défilement deux fois supérieure fut un gros échec commercial pour la marque. Par définition peu adaptés à un usage portatif, les lecteurs coûtaient aussi assez chers.

D'autres dérivés mais eux de taille réduite ont été aussi commercialisés : Philips, une nouvelle fois, propose dès1967 la mini cassette pour les appareils de dictée.
Deux ans plus tard, Olympus sort la micro-cassette, toujours pour le même usage.


La cassette en perte de vitesse

Enfin en 85, Olympus et Dictaphone se sont associés pour créer la picocassette spécialement élaborée pour les systèmes de dictée les plus miniaturisés. Le son mais pas seulement...

Pour en revenir à la cassette audio traditionnelle, elle a également été utilisée en informatique, servant de stockage de données aux micro-ordinateurs.
La bande enregistre analogiquement les données numériques de l'ordinateur.
Peu fiable, ce système qu'on qualifiera d'artisanal a été rapidement remplacé par la disquette au cours des années 80.

Après des décennies d'usage intensif, la cassette va progressivement perdre du terrain avec l'arrivée du CD audio, et surtout du CD enregistrable, ce dernier permettant une restitution sonore identique à la source originale copiée.
Le coup de grâce fut porté à la fin des années 90 avec l'utilisation massive des lecteurs CD portatifs.
Le walkman à cassette venait de perdre sa suprématie : il n'est plus le seul à pouvoir permettre l'écoute mobile ! On notera aussi l'arrivée progressive de nouveaux supports numériques comme la cassette DAT (Digital Audio Tape).

Julien RIZZO