Ces artistes qui s’exportent à l’étranger

Si les artistes français ne sont pas si nombreux à avoir du succès à l’étranger, certains ont réussi à faire une vraie carrière internationale.

© © NBC / Getty Images

Mylène Farmer, la préférée en Europe de l’Est

Née au Québec de parents français, Mylène Farmer est la chanteuse vendant le plus de disques en France depuis plus de 30 ans. À l’étranger, elle rencontre une première fois le succès en 1988 avec son tout premier single devenu n°1 en France "Pourvu qu’elles soient douces". Trois ans plus tard, c’est le morceau "Désenchantée" qui occupe la tête des charts que ce soit dans l’Hexagone ou en Belgique, et qui se classe également n°3 aux Pays-Bas, n°16 en Autriche, et dans le top 50 en Suisse et en Allemagne. Le titre est aussi très écouté en Russie et dans de nombreux pays de l’Est qui tombent amoureux de l’univers énigmatique et sensuel de la chanteuse. Après 3 concerts événement à Moscou et à Saint-Pétersbourg en 2000 lors du Mylenium Tour, les albums de Mylène Farmer sont d’énormes cartons en Russie ("Avant que l'ombre...", "Point de suture" et "Monkey Me" y sont n°1), et se classeront notamment très bien dans les charts grecs, suédois, estoniens, israéliens.

Patricia Kaas, le regard également tourné vers l’Orient

Comme Mylène Farmer, Patricia Kaas est une immense star en Russie. Très appréciée dans les pays d'Europe de l'Est (Pologne, Ukraine, Roumanie et Lituanie entre autres), elle se rend dès 1990 en Russie pour une première tournée durant laquelle elle donne 8 concerts. Depuis, Patricia Kaas est intimement liée à ce pays qui l’accueille à chaque fois en grande pompe (notamment au Kremlin) et la fait tourner dans des publicités. Née en Lorraine d'une mère allemande et d’un père français, la chanteuse a naturellement connu aussi le succès outre-Rhin (son troisième opus "Je te dis vous" se classe d’ailleurs en 1993 à la 11e place des ventes d’albums en Allemagne et 2e dans la Suisse voisine). Organisant fréquemment des tournées en Asie (Corée, Japon, Cambodge, Thaïlande, Vietnam, Chine) depuis 1989, Patricia Kaas a également donné des concerts aux États-Unis. Ses ventes de disques sont estimées à environ 17 millions d’exemplaires écoulés à travers le monde.

Jean-Michel Jarre, le Globe-Trotter

Parmi les tout premiers artistes à avoir fait rayonner la musique électronique française dans le monde, Jean-Michel Jarre a vendu plus de 80 millions de disques en France et à l’international. Son premier véritable album "Oxygène", sorti en 1976, est l’un des premiers albums électro à rencontrer un succès mondial. Sur les 18 millions exemplaires vendus de cet opus, "seuls" 2 millions ont été écoulés dans l’Hexagone. Le disque se classe même dans le fameux Billboard 200 (le classement des 200 meilleures ventes d'albums tous styles de musique confondues aux États-Unis). Alors qu'il instaure le concept de mégaconcerts mêlant sa musique avec des effets vidéos et lumières avant-gardistes, Jean-Michel Jarre est demandé par ses fans aux quatre coins de la planète. En 1981, il devient le premier artiste occidental à jouer en Chine depuis la mort de Mao Zedong. Cinq ans plus tard, il participe aux célébrations des 150 ans de l’État du Texas et des 25 ans de la NASA. Depuis, Moscou, l'Afrique du Sud, les pyramides de Gizeh ou encore l'Acropole d'Athènes ont accueilli des concerts de l’artiste.

Francis Cabrel, le poète adulé dans les pays francophones et en Espagne

Parmi les plus grands vendeurs d’albums français avec quelque 25 millions de disques déjà écoulés dans sa carrière, Francis Cabrel a vu sa prose être écoutée dans tous les pays francophones du monde, et notamment au Québec. Donnant fréquemment des concerts dans la région, il est l’un des chanteurs français les plus populaires du Canada où son album "Des Roses et des Orties" avait atteint la 5e place des ventes en mai 2008. Meilleure vente de l’année en France (600.000 exemplaires), cet opus de Francis Cabrel avait été le 3e album français le plus vendu dans le monde en 2008 (100.000 exemplaires). Son dernier album studio en date "In extremis" (sorti en 2015) s’est classé n°1 en Belgique francophone et n°2 en Suisse. Très attaché à son Sud-Ouest natal, Francis Cabrel n’a jamais enregistré de chansons en anglais, mais il chante en revanche souvent en espagnol, ayant même sorti la compilation entièrement hispanophone"Algo más de amor" en 1979. Le single "Je l'aime à mourir/La quiero a morir" (repris par Shakira) a même été n°1 de l’autre côté des Pyrénées.

Charlotte Gainsbourg, l’atout britannique

Fille de Serge Gainsbourg et Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg était davantage prédestinée que ses compatriotes artistes à réussir dans les pays anglophones. Alors que son tout premier album "Charlotte for Ever" écrit par son père jouit d'une sortie mondiale pour ses 15 ans, elle connaît une vraie reconnaissance internationale d’abord à travers le cinéma. En 2003, son rôle aux côtés de Sean Penn, de Naomi Watts et de Benicio del Toro dans le très acclamé "21 grammes" d'Alejandro González Inarritu lui ouvre les portes des États-Unis. Sorti en 2006, soit vingt ans après "Charlotte for Ever", son deuxième album "5:55" (produit par le principal producteur de Radiohead, Nigel Godrich) est entièrement en anglais. Après deux autres albums, Charlotte Gainsbourg dévoile en 2017 le disque "Rest" enregistré à New York. Contenant le titre "Songbird in A Cage" composé par Paul McCartney, l’album reçoit un magnifique accueil critique et atteint le top 100 des charts britanniques, canadiens, allemands, autrichiens et belges.