Ces chanteurs qui préfèrent rester dans l'ombre des médias

Se protéger de médias et avoir en parallèle une carrière exceptionnelle n’est pas incompatible. De Jean-Jacques Goldman à Mylène Farmer, focus sur ces artistes à succès qui préfèrent rester discrets.

© © Pierre Suu / Getty Images

Jean-Jacques Goldman et Francis Cabrel, deux amis qui se tiennent loin des médias

Encore présents ensemble dans le classement 2019 des personnalités préférées des Français, Jean-Jacques Goldman et Francis Cabrel ont beaucoup de points communs. Auteurs-compositeurs-interprètes engagés de talent, les deux amis se rejoignent également dans leur désir de ne pas exposer leur vie privée. Présents dans les médias pour assurer leur promo ou pour répondre à l’invitation de personnes qui leur sont chères (émissions TV dédiées à un ami artiste, événements caritatifs, etc.), Jean-Jacques Goldman et Francis Cabrel ont en revanche toujours protégé leur intimité. Que ce soit pour leur compagne ou leurs enfants respectifs, les deux artistes ont pu faire évoluer leur sphère privée à l’ombre des projecteurs, dans un souci de toujours contrôler leur image. Jean-Jacques Goldman est d’ailleurs parti vivre à Londres pour s’éloigner des médias français, tandis que Francis Cabrel vit toujours dans la petite commune d’Astaffort (près d’Agen), où il a passé son enfance.

Mylène Farmer, artiste extravagante, mais femme secrète

Peut-être encore plus discrète que Francis Cabrel et Jean-Jacques Goldman, Mylène Farmer limite ses apparitions médiatiques au strict minimum. De nature timide et peu à l’aise devant les médias alors qu’elle détonne dès qu’elle est sur scène, la chanteuse s’est fermée de plus en plus au fil des années. Cette attitude lui a permis de cultiver son image d’icône, pour laquelle elle avait besoin de paraître le plus inaccessible possible. L’artiste avait également été choquée aux Victoires de la Musique 1988 par ce qu’elle décrivait comme l’hypocrisie du milieu, alors qu’elle recevait la récompense d’Artiste féminine de l’année peu après le début de sa carrière. Depuis, elle boycotte l'événement et est rarement présente aux autres cérémonies de récompenses. Malgré ou peut-être grâce à ce côté mystérieux, Mylène Farmer est aujourd'hui l’artiste féminine française ayant vendu le plus de disques dans l’histoire de la musique.

Sade Adu, une exception à l’international

Plus sobre sur scène que Mylène Farmer, Sade Adu est l’une des rares artistes anglophones à cultiver un tel art de la discrétion. Très appréciée notamment aux États-Unis où la culture du "show off" (de la "frime") prédomine, la chanteuse britannique née au Nigeria y enchaîne la tournée des talk-shows quand il s’agit de faire sa promo, mais elle y joue uniquement en live, refusant de s’épancher sur sa vie auprès des interviewers stars du pays. Entre deux albums, période qui peut s’avérer assez longue pour le groupe (le dernier en date "Soldier of Love" est sorti dix ans après "Lovers Rock"), Sade se tient à l’écart du star-system. Elle vit dans un petit village de la campagne anglaise, situé dans le comté de Gloucestershire, passant notamment beaucoup de temps à jardiner. Une anomalie dans le monde de la musique de ces dernières années, ce qui a sans doute rendu l’artiste plus simple et plus accessible aux yeux de ses très nombreux fans.