Ces femmes qui ont inspiré Alain Bashung

S’il avait l’image d’un artiste parfois solitaire, Alain Bashung a souvent puisé l’inspiration chez les personnes du sexe opposé. Focus sur ces femmes qui ont inspiré sa carrière.

© © Franck CRUSIAUX / Getty Images

Un succès inspiré par une petite fille

Album de la consécration pour Alain Bashung, "Osez Joséphine" permet à l’artiste jusque-là souvent jugé trop sombre par le grand public d’élargir son audience. Le succès de l’opus est notamment assuré par le morceau-titre. Portée par un riff de guitare accrocheur et un clip réalisé par le spécialiste Jean-Baptiste Mondino, la chanson comporte des paroles inspirées par une petite fille. En 1988, Alain Bashung rencontre en effet Joséphine Draï, fille de son batteur Philippe Draï et de Laurence Heller (du duo À caus' des garçons), lors d’une soirée chez ses parents. La petite fille est tellement timide qu’Alain Bashung vient la voir et lui dit un bon mot : "Ah, si j’osais Joséphine". Depuis, Joséphine Draï a osé puisqu’elle est devenue humoriste et comédienne.

Chloé Mons, la dernière muse d’Alain Bashung

Elle aussi comédienne, Chloé Mons est choisie en 1998 pour jouer dans le clip de "La nuit je mens", réalisé par Jacques Audiard et récompensé par une Victoire de la musique. Tombés amoureux, Alain Bashung et Chloé Mons se marient en 2001 et écrivent à cette occasion la chanson "Cantique des cantiques". Basé sur le texte biblique du même nom, le titre de plus de 25 minutes est mis en musique par Rodolphe Burger. Autre grande amie d’Alain Bashung, Brigitte Fontaine impressionnait beaucoup l’interprète de "Vertige de l’amour". Les deux artistes à l’univers bien particulier avaient signé ensemble le titre "City".