Charlie Watts, le mythique batteur des Rolling Stones est mort à l'âge de 80 ans

Le - modifié le

Le batteur des Rolling Stones, l'immense Charlie Watts, est décédé mardi à Londres à l’âge de 80 ans. Paul McCartney, Elton John, Ringo Starr, Nile Rogers et de nombreuses personnalités musicales ont rendu hommage à «l’un des plus grands batteurs de sa génération».

L'annonce de la mort de Charlie Watts a suscité une vague de tristesse ce mardi.

« C’est avec une immense tristesse que nous annonçons le décès de notre cher Charlie Watts », a indiqué dans un communiqué son agent précisant qu’il était « décédé paisiblement dans un hôpital de Londres plus tôt dans la journée, entouré de sa famille ». « Charlie était un mari, un père et un grand-père très apprécié et aussi, en tant que membre des Rolling Stones, l’un des plus grands batteurs de sa génération », a-t-il rajouté.

Membre des Rolling Stones depuis 1963, le célèbre batteur qui venait de célébrer son 80ème anniversaire le 2 juin dernier avait dû renoncer à apparaître sur la tournée américaine des Rolling Stones en raison de soucis de santé. Avec le leader Mick Jagger et le guitariste Keith Richards, Charlie Watts faisait partie des plus anciens membres du célèbre groupe de rock, qui a vu défiler Mick Taylor, Ronnie Wood ou encore Bill Wyman.

Les Rolling Stones pleurent leur ami et compagnon 

Mick Jagger, le chanteur emblématique du groupe a publié une simple photo de son ancien camarade, Keith Richards a quant à lui publié une image de la batterie de son ami avec une pancarte "closed" (fermé) dessus. L'autre guitariste, Ron Wood, a lui laissé un message à son ami. "Je t'aime mon cher Gémeau - Tu vas me manquer terriblement - Tu es le meilleur", a-t-il tweeté.

Des hommages unanimes

De très nombreuses stars du rock ont rendu hommage au batteur de légende, classé dans parmi les 15 meilleurs de tous les temps par le magazine Rolling Stones. Les groupes Kiss et Scorpions, le chanteur Liam Gallagher ou encore Lenny Kravitz qui évoque avec émotion le “rythme des Stones, Il n’y a pas de mots, chaque coup de baguette aura parlé de lui-même". 

C’était « l’homme le plus élégant et d’une si brillante compagnie », s’est ému en ce « jour très triste » le chanteur Elton John.

Paul McCartney a posté sur Twitter une vidéo où il rend hommage à un "fantastique batteur", “solide comme le roc” qui était "un homme adorable". "Love you Charlie", a déclaré l'artiste, envoyant toutes ses pensées à la famille de Charlie Watts.

« Dieu bénisse Charlie Watts, tu vas nous manquer », a salué le batteur des Beatles Ringo Starr

Né en 1941, Watts a grandi dans le quartier de Wembley, au nord-ouest de Londres, puis a déménagé dans la banlieue de Kingsbury. Sa première passion musicale fut le jazz américain qu'il découvrit à l'adolescence en jouant sur des disques avec la première batterie que lui avait offerte ses parents. Après avoir été diplômé d'une école d'art, il avait trouvé ses premiers emplois en tant que graphiste et se produisait avec de petits groupes de jeunes sur la scène londonienne. En 1962, il rejoint le Blues Incorporated d'Alexis Korner pour jouer du rhythm and blues, jouant entre autres aux côtés du bassiste de Cream Jack Bruce. Grâce à Korner, il rencontre Brian Jones, qui rejoindra plus tard les Stones et qui se produisait également avec Blues Incorporated à l'époque. Parmi leurs admirateurs figuraient également Mick Jagger et Keith Richards. Après quelques mois, Jagger et Richards ont formé les Rolling Stones, Watts les rejoint en 1963. "C'était juste un autre groupe que je rejoignais, à l'époque j'étais dans trois formations différentes" avait raconté Charlie Watts. 

Son style : "créer un son qui danse, qui saute et rebondit"

"Je n'ai jamais aimé les solos de batterie", expliquait-il, "J'admire ceux qui savent les faire, mais je préfère la batterie qui joue pour le groupe. Le défi avec le rock'n'roll c'est d'être régulier, mon objectif est de créer un son qui danse, qui saute et rebondit". Il a toujours continué à étudier le jazz, toute sa vie, et aimait à dire "Je ne connaissais rien au R&B, pour moi, le blues était Charlie Parker quand il jouait lentement. Keith Richards le considérait toujours comme "le meilleur batteur avec qui il n'ait jamais joué".