Confiné, Francis Cabrel "trompe l'ennui" en interprétant une chanson par jour sur Facebook !

Le

Pour accompagner et distraire ses fans dans cette période de confinement, Francis Cabrel publie une chanson, tous les soirs à 20h, sur la page Facebook de Baboo Music, le label de sa fille Aurélie.

Les artistes sont de plus en plus nombreux, depuis quelques jours, à faire vivre la musique en live sur Internet. A l'instar de Jean-Louis Aubert qui a offert un concert en live de chez lui ou Bono (U2) qui a écrit et dédié une chanson en soutien pour tous les soignants et les toutes les personnes confinés. Francis Cabrel qui n'échappe pas au confinement imposé pour enrayer la propagation du virus, offre une chanson à ses fans, tous les jours à 20 h, sur la page Facebook de Baboo Music.

Une chanson par jour pour tromper l'ennui

« Je vous propose pour tromper notre ennui et l’ennui de ces longues journées de reclus et de recluses, de vous chanter une chanson par jour », a expliqué l'interprète de "Petite Marie" en guise d’introduction de la première vidéo. L’artiste a décidé de jouer des chansons peu connues de sa discographie "des chansons qu'il ne chante jamais ou très très peu".

Jour 1 : Bonne nouvelle

Le premier jour, Francis Cabrel a interprété la chanson "Bonne nouvelle". Un titre que l’on retrouve dans l’album Les Beaux Dégâts, sorti en 2004.

Jour 2 : Qu’est-ce que t’en dit

Pour le deuxième jour, l’artiste a offert aux internautes "Qu’est-ce que t’en dit" extrait du même opus. « En la répétant pour vous la chanter le plus correctement possible, j'ai bien écouté les paroles... et ça parle d'un confinement. Un confinement attendu, espéré, ardemment souhaité. Mais quand même, c'est le thème de la chanson. Comme quoi, quand on pense avoir de bonnes idées... » explique le musicien.

Jour 3 : Personne ne s'en souvient

Pour le troisième rendez-vous, la chanson choisie est très "ancienne" annonce en préambule, Francis Cabrel, "Personne ne s'en souvient" Je reviens bientôt (1977).

Jour 4 : Une star à sa façon

Ce titre de Francis Cabrel n’est pas le plus connu de son répertoire. Issue de son deuxième album Les Chemins de traverse, la chanson est à l’époque passée inaperçue, écrasée par l’énorme succès de « Je l’aime à mourir ». La chanson évoque avec pudeur une mère dévouée qui a élevé sa famille sans chercher la reconnaissance. « Elle est si belle que je lui ai dit les premiers mots de ma vie » écrit le poète. 

Jour 5 : Les vidanges du diable

Le titre est issu de album "Samedi soir sur la terre". C'est l'album le plus vendu de l'artiste et l'un des albums les plus vendus en France.

Jour 6 : Un simple coup du sort

"Une ballade, une déambulation, une promenade en amoureux, comme un dimanche, elle est tirée du répertoire de Bob Dylan et elle s'appelle Un simple coup du sort" annonce en préambule l'artiste

Le titre issue de l'album "Vise le ciel" (sous titré ou Bob Dylan revisité)" (2012) est le 12e album studio de Francis Cabrel. Cet opus est composé uniquement de reprises de chansons de Bob Dylan.

Jour 7 : Presque rien

Le titre "Presque rien" est extrait de l'album "Hors-saison", le neuvième album studio de Francis Cabrel sorti en 1999. Il s'est vendu à près de 2 millions d'exemplaires. 

JOUR 8 : A chaque amour que nous ferons

Le titre est extrait de son 13e album "In extremis", sorti en 2015. En prime, petit cours de guitare de Francis Cabrel.

Jour 9 : Quand j'aime une fois, j'aime pour toujours

La chanson est une reprise de Richard Desjardins. Francis Cabrel l'interprète pour la première fois sur l'album "Urgence : 27 artistes pour la recherche contre le sida". Le titre est également sur son album live regroupant deux tournées : Hors-saison (1999) et Samedi soir sur la Terre (1996).

Jour 10 : Si tu la croises un jour

La chanson est issue de "Fragile", le troisième album studio de Francis Cabrel, paru en 1980. Ami de la guitare, Francis Cabrel vous donne en plus une leçon de guitare pour améliorer vos performances.

JOUR 11 : Le reste du temps.

La chanson est issue du 9e album de Francis Cabrel, "Hors saison", sortie en 1999

Jour 12 : Deux chansons pour nous régaler le coeur et les oreilles "Tu me corresponds" et "Je pense encore à toi"

"Tu me corresponds", extrait de l'album "Les beaux dégâts" (2004)

"Je pense encore à toi", extrait de l'album "Fragile" (1980)

Jour 13 : Je te suivrai + Tuto guitare

Le titre est extrait de l'album "Photos de voyage", 6e album de Francis Cabrel sorti en 1985;

Jour 14 : Les cardinaux en costume

Titre extrait de l'album "Des roses et des orties", le onzième album studio de Francis Cabrel sortie en 2008. 

Jour 15 : Les chevaliers cathares

Le titre est extrait de l'album "Quelqu'un de l'intérieur" (1983)

 

Jour16 : La Fabrique

Ce titre a été enregistré au studio Condorcet à Toulouse en mai 1983. Il apparait dans l'album "Cabrel public". Toutes les autres chansons de l'album ont été enregistrées en live à l'Olympia en Février 1984.


 

Jour 17 : Je rêve

Une chanson extraite de son 2e album "Les chemins de traverse", une mélodie dédiée à la mer et à la mélancolie...

Jour 18 : Elle écoute pousse les fleurs

Ce titre est extrait de l'album "Fragile" sorti en 1980. Il contient également des chansons incontournables du chanteur, dont notamment L'Encre de tes yeux, La Dame de Haute-Savoie ou encore Je pense encore à toi.

Jour 19 : Gitans

Chanson extrait de l'album "Photos de voyages", le sixième album studio de Francis Cabrel sorti en 1985.

Jour 20 : Dur comme fer

Ce titre extrait de l'album "In extremis", sorti en 2015, dépeint le monde des médias et des politiques qui l'irritent.

 

Jour 21 : Le pas des ballerines

Cette Chanson, extrait de l'album Sabarcane (1989), parle d'un homme emprisonné, aimant une jeune femme et n'attendant qu'une chose, sa libération, afin de la retrouver. Aux Victoires de la musique 1990, Francis Cabrel repartira avec trois récompenses : Meilleur artiste, Meilleur album et Meilleur spectacle musical de l'année 1989.

Jour 22 : Il faudra leur dire

"Je laisse entrer la lumière pour vous montrer la fenêtre à laquelle je m'accoude chaque soir pour applaudir chaleureusement et remercier fort fort fort notre personne soignant."

Francis Cabrel propose, en 1987, un premier best of, « Cabrel 77-87 », qui contient un seul morceau inédit, sorti en single en 1986, « Il faudra leur dire » crédité à « Cabrel et les enfants ».