"D'un papillon à une étoile", l’histoire de l’album hommage de Véronique Sanson à Michel Berger

Après sa grande histoire d’amour avec Michel Berger au début des années 1970, Véronique Sanson a décidé de rendre hommage à celui qui a joué un rôle crucial dans sa vie à travers un album de reprises.

© © David Wolff - Patrick / Getty Images

Une histoire d’amour source d’inspiration

Véronique Sanson et Michel Berger se rencontrent à l’aube des années 1970. L’auteur-compositeur est alors directeur artistique au sein de la maison de disques WEA. Il signe la jeune chanteuse sur le label et lui réalise son premier disque "Amoureuse". C’est immédiatement le succès pour Véronique Sanson. Le public découvre cette jeune pianiste à la voix inimitable qui chante des textes originaux sur des rythmes modernes inspirés des artistes anglo-saxons. Entre Véronique Sanson et Michel Berger, c’est également le début d’une histoire d’amour qui s’interrompra brutalement avec le départ de la chanteuse pour les Etats-Unis. En effet, la chanteuse est tombée amoureuse d’un musicien américain, Stephen Stills, pour qui elle quitte la France du jour au lendemain sans explication. Dépité par ce départ, Michel Berger écrit "Seras-tu là" en 1975. Elle lui répondra en musique grâce à la chanson "Je serai là" avant de revenir dans l’Hexagone au début des années 1980. Michel Berger aura alors retrouvé l’amour dans les bras de France Gall.

Un hommage à celui qu’elle a tant aimé

Malgré la fin difficile de cette histoire d’amour, les deux artistes se sont toujours voué un respect mutuel jusqu’à la tragique disparition de Michel Berger en 1992. En 1999, plus de 20 ans après son départ impromptu vers les Etats-Unis, Véronique Sanson sort l’album "D’un papillon à une étoile". Elle y reprend les plus grands titres de celui qui a partagé sa vie pendant des années et à qui elle n’a pas su faire ses adieux comme il se devait. Comme pour éloigner la culpabilité de ne pas lui avoir dit au revoir avant de partir refaire sa vie, elle enregistre cet album après avoir demandé toutes les autorisations nécessaires à France Gall, la veuve de l’artiste.

Des collaborations inattendues et un réel succès

"D’un papillon à une étoile" est l’occasion pour Véronique Sanson de travailler avec des artistes pour des duos parfois inattendus. Ainsi la reprise du "Paradis blanc" avec la voix d’Alain Chamfort offre un refrain remarquable qu’aurait apprécié l’interprète original de ce titre inoubliable. La voix inimitable d’Etienne Daho se combine à merveille avec le célèbre vibrato de la chanteuse sur "Les princes des villes". Les autres chansons revisitées par Véronique Sanson, de "Diego" en passant par "Si tu t’en vas" sont autant d’hommages à celui qui a tant compté pour elle. Véritable succès commercial "D’un papillon à une étoile" est une réussite artistique qui a permis à Véronique Sanson de se réconcilier avec elle-même.