De "Mistral gagnant" à "Mister Renard", les chansons préférées de Renaud

Le - Par .

La carrière de Renaud couvre cinquante ans de chansons et une vingtaine d’albums studios avec en leur sein des tubes irremplaçables marqués de l’empreinte poétique et gouailleuse de son interprète. Retour sur les titres marquants du chanteur au bandana rouge.

A la veille de ses 70 ans, Renaud est de retour avec un album de reprises en forme d’hommage aux chansons françaises qui l’ont inspiré. Toujours très apprécié du public, le chanteur, bien qu’en retrait de la scène ces dernières années, a récemment fait un retour remarqué dans le classement des personnalités préférées des Français, reprenant dix places cette année, après avoir pointé au 24e rang en 2017. De quoi honorer, une fois de plus, son surnom de phénix.

Parmi les tubes particulièrement plébiscités par le public, on retrouve quelques-unes des premières chansons de Renaud sorties fin 1980, ainsi que les tubes de 1983 et 1985 extraits des albums phares "Morgane de toi" et "Mistral Gagnant". Mais également les productions plus récentes comme "Boucan d’enfer" (2002) ou "Renaud" (2016).

 

Mistral Gagnant  

En tête de tous les palmarès consacrés au chanteur, "Mistral Gagnant" est le titre iconique de Renaud. Cette balade mélancolique dédiée à sa fille, Lolita, a tout simplement été élue "chanson française de tous les temps" en 2015, selon un vaste sondage BVA-Doméo réalisé pour la presse régionale. Une forme de consécration pour le chanteur, qui se montre particulièrement touché par cette reconnaissance.  Et dire qu’elle a failli ne jamais voir le jour (découvrez son histoire).

Morgane de toi

Autre tube dédié, là encore à sa fille, Lolita, "Morgane de toi" est paru en 1983. Cette fois composé par Henri-Alain Langolff , ce titre évoque à nouveau tout l’amour d’un père pour sa fille, née trois ans avant la sortie du morceau. Portée par un riff de guitare indétrônable,  la chanson est l’une des rares à toujours avoir eu sa place dans les concerts de Renaud.

Manhattan-Kaboul 

Ecrite peu après les attentats du 11 septembre à New York, Manhattan-Kaboul, chantée en duo avec Axelle Red, remporte immédiatement un énorme succès avec à la clé la Victoire de la musique de la "Chanson originale de l'année"  et la "Chanson francophone de l'année" aux NRJ Music Awards, en 2003. Elle est aujourd’hui l’une des chansons les plus populaires de Renaud et a marqué un lien durable avec la chanteuse belge.
 

Dès que le vent soufflera

"C’est pas l’homme qui prend la mer…" Mythique début de chanson pour un titre au sommet des tubes de Renaud. "Dès que le vent soufflera" fait partie de l’album "Morgane de toi". Si tout le monde connait l’appel du grand large de l’homme au bandana, la chanson n’est pourtant jamais sortie en single malgré sa très grande popularité. Indémodable.

Laisse béton

C’est le Renaud dès début, inspiré par Bob Dylan et par les blousons noirs. "Laisse béton", extrait du second album éponyme du chanteur, fait un carton à sa sortie, pourtant Renaud ne s’est pas épuisé à écrire les paroles de ce tube rédigées en une demi-heure avant de monter sur scène. Comme quoi…

En cloque

Avec "En Cloque", premier extrait de son album "Morgane de toi", Renaud se fait plus tendre et marque une évolution dans sa carrière et son écriture. Réticent à coucher sur le papier son intimité, le blouson noir excelle pourtant dans l’exercice. La preuve à nouveau avec ce titre adoré du public et préférée de son auteur.  

Marche à l’ombre

La chanson titre donne son nom à l’album le plus rock de Renaud, en 1980. Un disque qui ne prend pas de gants pour égratigner tous les stéréotypes que Renaud a du mal à encadrer. Le titre "Marche à l’ombre" est l’un des tubes de l’album et sera repris pour porter le premier film éponyme de Michel Blanc, avec en vedette un proche du chanteur, Gérard Lanvin.

Docteur Renaud, Mister Renard

Gainsbourg avait eu son Gainsbarre, Renaud aura son Renard. Le chanteur en proie à l’alcool enferme ses démons dans un double destructeur pour mieux les exorciser. Cela donne un titre accrocheur issu de "Boucan d’enfer", en 2002, que le public reprend bien volontiers en concert avec M. Renaud, à moins que ce soit Mister Renard.

Lire aussi

Lire aussi

Lire aussi