Des étoiles s’éteignent

Les années 70, 80 voient la disparition d'artistes aussi emblématiques que charismatiques qui restent pourtant au plus près de nous.

© Nostalgie
John Lennon , farouche opposant à la violence, est assassiné en plein coeur de New-York par Mark David Chapman, le 8 décembre 1980. L'espoir de revoir les Beatles reformés s'envole.

Le reggae est également en deuil avec la disparition de Bob Marley le 11 mai 1981.


Georges Brassens casse sa pipe

Les accords de guitare se taisent, Georges Brassens , un provocateur avant l'heure, casse sa pipe le 29 octobre 1981.

Daniel Balavoine , meurt dans un accident d'hélicoptère le 14 janvier 1986 alors que " L'Aziza ", qui témoigne de sa lutte contre la discrimination, est un succès.  Dalida , elle, se suicide.
Son corps est retrouvé le 3 mai 1987 ; des décennies plus tard son image reste figée dans le temps et dans l'histoire de la chanson.


Jacques Brel achève sa " Quête "

Quelques années auparavant " Le téléphone pleure " déjà le 11 mars 1978... Claude François décède électrocuté... les Clodettes sont orphelines et la France en deuil.

Le 9 octobre 1978, Jacques Brel , " L'homme de la Mancha ", achève " La quête " et s'éteint des suites d'un cancer. Inoubliable interprète de "Ne me quitte pas" ou encore de " Quand on a que l'amour ", le Belge repose sur l'une des îles les plus connues des îles Marquises, à Hiva-Oa près du peintre impressionniste, Paul Gauguin.