Des Rolling Stones à Indochine : Les Champions du Stade de France !

Le

En plus des rencontres sportives, le Stade de France accueillent de nombreux artistes lors de concerts exceptionnels : Les Rolling Stones, Johnny Hallyday, George Michael, Mylène Farmer Farmer, Indochine et beaucoup d'autres. Retour sur les artistes et groupes qui ont enflammé le Stade de France !

Situé à Saint Denis, près de la banlieue nord de la ville de Paris, le Stade de France est le plus grand stade français. Inauguré en 1998, lors d’un match de football entre la France et l'Espagne, il peut accueillir plus de 80 698 spectateurs lors de match et plus de 90 000 places lors de concerts. 

The Rolling Stones : Le premier concert au Stade de France

© Nostalgie

Treize jours après le triomphe des Bleus, Les Rolling Stones inaugurent le Stade de France devant 80 500 spectateurs.
Jean-Louis Aubert qui chantait en première partie des Stones, arrive sur scène avec un drapeau tricolore porté en cape. "Je crois que quelqu´un l´a oublié dans les vestiaires". Le ton est donné !
Le concert des Rolling Stones débute par « Satisfaction », et balaye en deux heures trente leur carrière vertigineuse. Mick Jagger et sa bande enchainent sur leurs plus grands tubes « Honky Tonk Woman », « Start me up », « Jumpin´ Jack Flash ». Sans oublier « Paint it black ». Le groupe se produira de nouveau au Stade de France : en 2003 lors de la tournée des 40 ans, en 2006 et 2007 pour le disque "A Bigger Bang", et en 2014. Sacrés Champions, Les Stones !

Johnny Hallyday allume le feu 

© Nostalgie

En 1998, Johnny Hallyday se produit trois fois de suite au Stade de France, le 5, 6 et 11 septembre. Bête de scène, Johnny Hallyday, voyait les choses en grand. En très grand. Toujours à la recherche de nouveaux défis pour ses entrées sur scène. Il se fait déposer (ou paraît se faire déposer) sur le toit du stade par un hélicoptère piloté par Michel Drucker. Johnny disparaît puis réapparait quelques instants plus tard au milieu de la scène au son de « Toute la musique que j’aime ».  Le Parisien révèlera ensuite qu'il s'agissait en fait d'une doublure. "Autant s´en amuser", répondra la star devant la polémique.

En mai 2009, pour son tour 66, Johnny Hallyday réunit sa famille autour de lui et chante « Sang pour Sang » en duo avec son fils, David, puis « le Bon Temps du Rock n’Roll » avec Sylvie Vartan, son ex-femme.  

Céline Dion fait mieux que Johnny Hallyday

© Nostalgie

Le 19 juin 1999, Céline Dion est la troisième artiste à se produire au Stade de France après les Rolling Stones et Johnny Hallyday. En réunissant 88 000 personnes, l'artiste fait mieux que Johnny Hallyday qui avait rassemblé 75 000 personnes. Suprise lors du concert : Jean-Jacques Goldman - qui a signé pour la star les deux disques français qui lui ont permis de s'imposer en France après avoir conquis les Etats-Unis – la rejoint sur scène pour interpréter en duo : «J'irai où tu iras.»

Bruce Springsteen est aussi le "Boss" au Stade de France

© Nostalgie

Dans la foulée du succès rencontré par son dernier album, The Rising (2002), Bruce Springsteen investit le Stade de France samedi 24 mai 2003 devant 50 000 spectateurs. Quelques minutes avant le début du concert, le ciel s'assombrit et l'artiste fait son entrée sur scène sous les trombes d'eau. Solidaire de ses fans trempés jusqu'aux os sur la pelouse, Bruce Springsteen s'adapte temps capricieux et leur demande avec humour "Who'll Stop the Rain" (qui arrêtera la pluie), standard de Creedence Clearwater Revival, avant d'enchaîner sur des extraits de "The Rising".  

Le Boss revient au Stade de France, dix ans après. Aucune première partie prévue mais les spectateurs venus plus tôt ont eu la surprise de voir arriver Springsteen lui-même une heure avant le début officiel du spectacle pour un petit set acoustique. Il joue ensuite son album "Born in the USA" en entier, pendant un concert de plus de trois heures devant un public conquis d'avance. Généreux le "Boss"

Paul Mc Cartney fait danser le stade de France avec ses tubes inoxidables !

© Nostalgie

Le 24 Juin 2004, Paul McCartney était en concert au Stade de France à l’occasion de son « Summer Tour 2004 », une tournée Européenne qui se déroula de mai à juin 2004 et a traversé pas moins de 12 pays. 

Le 11 juin 2015 dans le cadre de sa tournée "Out There", l'ex-Beatles a offert au public français un concert exceptionnel en reprenant ses nouvelles compositions (parues dans l'album New en 2013), celles des Wings (son groupe entre 1971 et 1981) et surtout bien sûr celles des Beatles.  Lovely Rita, Michelle, Ob-La-Di, Ob-La-Da, Back in the USSR, Let It Be, Hey Jude ou, aux rappels, Yesterday et Helter Skelter. Côté Wings, Band On The Run et Live And Let Die... Dès l'ouverture de la billetterie, 80 000 places ont été vendues en moins de deux heures.

Lire aussi

George Michael s'offre David Getta en première partie

© Nostalgie

En 2006, pour fêter ses 25 ans de carrière, George Michael sort l’album “Twenty Five” et se lance dans une tournée internationale le “25 live tour” et se produit  le 22 juin 2007 au Stade de France. Pour sa première partie, il fait venir le DJ David Guetta pour mettre l'ambiance : « On avait distribué des ponchos jaunes au public. Il fallait voir ce stade rempli de petits poussins, c'était drôle. George voulait aussi un DJ pour sa première partie. Il voulait David Guetta. On a donc dépêché un jet qui m'a coûté une fortune pour aller chercher Guetta qui donnait un concert ailleurs. » a raconté Jackie Lombard, la productrice de ses concerts.

Sous une pluie torrentielle, David Getta chauffe le stade avant de laisser la place, comme il a dit lui-même au "Patron". La pluie cesse, comme par miracle, dès l'entrée de George Michael sur scène, pour reprendre au cours de la dernière chanson de l'artiste.

Madonna : "Une seule Reine, c'est moi !"

© Nostalgie

Le 20 & 21 septembre 2008, le Stade de France accueillait pour la première fois de son histoire la “Queen of Pop”. Pour ses deux dates prévues au Stade, la star aux 200 millions d'albums vendus a prouvé qu'elle pouvait toujours, pendant deux heures de concert, sauter, faire des pompes et danser sans relâche. Madonna interprétait les chansons de son dernier album "Hard Candy", mais aussi ses plus grands tubes : Like a Virgin, Vogue ou La Isla bonita.

Le 14 juillet 2012, Madonna investit de nouveau le Stade de France dans le cadre de sa tournée "MDNA Tour" devant près de 65 000 spectateurs. La mise en scène valait à elle seule le détour, ne serait-ce que pour ses effets spéciaux et ses feux d'artifices. À 22h15, lorsque le spectacle commence, les cloches retentissent, et la chanteuse entre sur scène depuis une porte de cathédrale. Armée d'une mitraillette, la star fait voler les vitraux de la cathédrale en éclats avant d'entamer les premières notes de sa fameuse chanson "Girl Gone Wild", une introduction parfaite à cette folle soirée. «Il n'y a qu'une seule et unique reine et c'est moi», crie-t-elle en référence à sa supposée rivale Lady Gaga.

Mylène Farmer : Le joyeux Anniversaire au Stade de France

© Nostalgie

Mylène Farmer se produit sur la scène du Stade de France, deux soirs de suite, les 11 et 12 septembre 2009. Surprise le 2e jour du concert, les 80 000 spectateurs entonnent un Joyeux anniversaire à leur idole (né le 12 septembre 1961, à Pierrefonds (Canada). Entre sourire et larmes, la star enchaîne sur ses tubes, Libertine, Sans contrefaçon, L'Instant X, Fuck Them All, Dégénération, C'est dans l'air et le final, Désenchantée, dont la chorégraphie n'a pas été touchée, ou presque, depuis sa création en spectacle en 1996. L’artiste est détentrice de plusieurs records, dont celui de la rapidité pour la vente des billets de ses concerts au Stade de France, avec 160 000 places écoulées en à peine 3 heures.

Pour 2023, Mylène Farmer annonce une tournée des stades, "Nevermore 2023", avec 2 concerts au Stade de France les vendredi 30 juin et samedi 1er juillet 2023.

© Nostalgie

Quand U2 fait vibrer le Stade de France

Le groupe irlandais est revenu à 2 reprises au Stade de France : pour deux dates en 2009 et une en 2010 lors de leur tournée “360° Tour”. Cette tournée spectaculaire et démesurée a notamment marqué les esprits par son dispositif scénique, permettant d'avoir une vue à 360° sur la scène. De Still Haven’t Found What I’m Looking For, Where The Streets Have No Name, à With Or Without You, Beautiful Day, en passant par les titres de leur dernier album « No Line On The Horizon », le groupe embrase le stad.

Ils reviennent en 2017 pour le "Joshua Tree Tour", célébrant ainsi le 30e anniversaire de son album culte. Véritable succès planétaire, ce cinquième album studio de U2 s'est classé numéro 1 dans plus de 23 pays. Réédité le 3 décembre 2007 pour son 20e anniversaire, "The Joshua Tree" s'est vendu depuis sa publication entre 25 et 28 millions de copies à travers le monde ! 

Indochine lance les festivités pour leur 41 ans de carrière

© Nostalgie

Le groupe Indochine a été le tout premier groupe de rock français à remplir le Stade de France en 2010 avec le concert final du "Meteor Tour". Les membres d'Indochine avaient réitéré au cours du "Black City Tour" en 2014 devant plus de 130 000 personnes en deux jours. Autre moment mémorable, le deuxième jour du concert, une pluie torrentielle s'abat sur Paris. Un problème de météo qui ne décourage pourtant pas le groupe à se produire, et comme le souligne Nicola Sirkis entre deux chansons : "C'est la première fois qu'on joue sous la pluie. Personne ne nous arrêtera !" 

Le 21 mai 2022, Le groupe lance les festivités pour ses 41 ans de carrière avec sa tournée Central Tour qui s'annonce spectaculaire. Nicola Sirkis promet « 2h30 d'un concert qui risque d'être bouleversant » pour les dizaines de milliers de fans : « C'est 40 ans de notre vie mais c'est 40 ans aussi de la vie générale du monde parce que le monde nous a influencés beaucoup de chansons. Ça ne va pas être le futur derrière nous mais le futur devant nous ». 

Lire aussi

Lire aussi

Lire aussi