Diana Ross : son incroyable travail pour le grand écran

Déjà magnifique dans ses interprétations au micro, Diana Ross a su logiquement embrasser une carrière d’actrice couronnée de nombreux succès.

© © GNA / Getty Images

Un Golden Globe pour son premier film

Que ce soit avec The Supremes ou ensuite en solo à partir de 1969, Diana Ross offre toujours au public des interprétations d’une rare intensité, notamment en émotions. C’est donc assez naturellement que le réalisateur Sidney J. Furie lui propose en 1972 de jouer l’emblématique chanteuse de jazz Billie Holiday dans son film "Lady Sings The Blues". Son interprétation pour son premier rôle surprend agréablement la critique et lui vaut notamment de recevoir le Golden Globe de la Révélation féminine de l’année ainsi qu’une nomination aux Oscars dans la catégorie Meilleure actrice.

Un rôle aux côtés de Michael Jackson

Après ce coup d’essai transformé en coup de maître, Diana Ross enchaîne deux autres films dans les années 70. Réalisé par le fondateur du label Motown, Berry Gordy, qui est alors aussi son compagnon, "Mahogany" (1975) est moins bien accueilli par la critique, mais bénéficie d’un beau succès auprès du public. Trois ans plus tard sort "The Wiz", film musical adapté de la comédie musicale homonyme et du roman "Le Magicien d'Oz". Si le succès n’est pas au rendez-vous, ce long-métrage est l’occasion pour Diana Ross de travailler avec son grand ami Michael Jackson. Après cette dernière apparition au cinéma, la chanteuse fait un retour remarqué sur le petit écran en 1994 dans le téléfilm "Out of Darkness". Alors que Diana Ross y joue avec passion une femme schizophrène, ses talents d'actrice lui valent une dernière nomination aux Golden Globes.