Emilie Jolie "conte" 30 ans

« Ma fille Émilie, vers quatre ou cinq ans, venait souvent s’asseoir près de moi quand je jouais du piano. J’ai écrit cette comédie musicale pour elle pendant deux ans. Puis j’ai rêvé des artistes idéaux qui pourraient en interpréter les différents personnages. Je suis allé les voir, ces grands artistes, les uns après les autres. Ils ont tous accepté. Le rêve est devenu réalité [(...)] Pour Émilie, mon petit loup ». Philippe Chatel. C’est ainsi qu’est né le conte musical, « Emilie Jolie »… C’était il y a 30 ans.

nostalgie
1/16 Lancer le diaporama
Il était une fois… Philippe Chatel

Sa frimousse, à elle seule, nous plonge dans un univers enfantin. Ces cheveux blonds frisés, ces taches de rousseur et cette robe rouge ce sont ceux d’ « Emilie Jolie » née de l’imagination de son papa, Philippe Chatel qui rencontre le succès dès le milieu de années 70 avec ses chansons "J't'aime bien Lili" (1976), "Ma lycéenne" (1977), ou encore "Mister Hyde", (1978).

Père d’une petite Emilie, Philippe Chatel se lance dans l’écriture et la composition d’un conte musical pour enfants. Ce sera « Emilie Jolie », un univers féérique, peuplé de lapins bleus, d’une autruche, d'un hérisson, de baleines de parapluie, d'un petit caillou, d’une sorcière ou encore d’un prince charmant débutant, dans lequel les bambins se plongent avec curiosité, délectation et émotion dès la sortie du disque en 1979.


« Faites que le rêve dévore votre vie, afin que la vie ne dévore pas votre rêve »

Nous y découvrons une petite fille, « Emilie Jolie », plongée dans l’obscurité de sa chambre tandis que ces parents, aimants, sont sortis.
Plongée dans ses rêves, « Emilie Jolie » va finalement libérer, un à un, les personnages prisonniers de son livre d’histoires. Au fil des pages qui se tournent, " Emilie Jolie " voyage sur les ailes du grand oiseau, caresse des rêves de hérisson, s’éprend d’un prince charmant pourtant débutant, compatit aux réminiscences d’une sorcière, se plie à la politique de l’autruche, s’enrhume au contact des lapins bleus et sympathise avec la baleine parapluie. Pour accompagner cette joyeuse bande, le bienveillant conteur.

Pour interpréter ces personnages hauts en couleur, Philippe Chatel sollicite les plus grands artistes que compte la chanson française de l’époque, mélangeant les genres musicaux : pop, rock ou encore jazz.


Brassens, Salvador, Vartan, Mitchell, Hardy, Souchon prêtent vie à Emilie Jolie 

Le prince charmant débutant est campé par Philippe Chatel, le lapin bleu par Robert Charlebois, l’autruche tour à tour par Sylvie Vartan et Diane Dufresne, le grand oiseau par Julien Clerc, le hérisson par Georges Brassens, la sorcière par Françoise Hardy, le loup par Eddy Mitchell, le raton laveur par Louis Chedid, la baleine parapluie par Isabelle Mayereau, le petit caillou par Yves Simon , l’âne par Laurent Voulzy ou encore le coq par Alain Souchon. Le conteur prend, lui, la voix d’Henri Salvador. Enfin, Emile Jolie est interprétée par Séverine Vincent.

Une deuxième version, datant de 1997, voit des chanteurs tout aussi prestigieux rejoindre « Emilie Jolie » : Johnny Hallyday, Jacques Dutronc, Alain Bashung, Michel Fugain, Maurane, Florent Pagny, Alain Chamfort, Etienne Daho, Art Mengo, Danielle Darrieux, Zazie, Axelle Red, Natasha Boulenger, Lara Fabian, Khaled.

A l’instar des premières interprétations, les artistes reprennent les chansons : de la petite fille dans la chambre vide, de la compagnie des lapins bleus, d’Émilie Jolie et du grand oiseau, de l’autruche, de la sorcière, des baleines de parapluie, du hérisson, de l’extra-terrestre, du petit caillou, du coq et de l’âne ou encore du prince charmant débutant. Ces deux versions confondues se vendent à plus de 2 millions d’exemplaires.


Du conte à la comédie musicale


Un conte inspiré et inspirant et des artistes de prestige, autant d’atouts qui font le succès d’ « Emilie Jolie ».
Une réussite qui pousse le réalisateur de télévision, Jean Christophe Averty, à monter le spectacle pour Antenne 2 en décembre 1980.
Le conte, désormais devenu une comédie musicale, est également adapté au théâtre en 1985 par Robert Fortune au Cirque d’hiver.
C’est ensuite Philippe Chatel qui s’attèle, lui même, à la mise en scène en 2002 au Théâtre Mogador, puis au Grand Rex.
Suit une tournée dans les Zénith de France, qui s’achève en janvier 2005. Elle rassemble plus de 600.000 spectateurs.


Tourne disques, radio cassettes ou encore CD n’en ont pas fini de jouer avec « Emilie Jolie »


30 ans après sa création, l’enthousiasme suscité par « Emilie Jolie », dénuée de tous jugements de valeurs mais riche en valeurs de jugements, continue de gagner petits et grands.
Deux générations se sont déjà construites avec ce conte musical qui en a inspiré de nombreux autres. Ainsi en 2005 notamment, Louis Chedid, déjà interprète et arrangeur dans « Emilie Jolie », proposait « Le soldat rose », un conte musical qui semble suivre le chemin tracé par « Emilie Jolie ».

Caroline LEBENBOJM