Etienne Daho : zoom sur son amour pour Londres

Depuis son adolescence, Etienne Daho entretient une relation particulière avec la capitale anglaise. Source d’inspiration et de sérénité, Londres lui permet de se retrouver et de composer…

© © Marc Piasecki / Getty Images

Le berceau de son inspiration

Le dandy de la pop française n’a jamais renié son amour pour les grands groupes de pop britanniques. Bercé par la musique des Beatles ou de Pink Floyd depuis son plus jeune âge, celui qui a découvert Londres adolescent a tout de suite été saisi par l’atmosphère inhérente à la capitale de l’Angleterre. Après s’y être réfugié dans les années 1990 afin d’échapper aux affres de la célébrité consécutives à la sortie de ses premiers succès, il aime depuis y retourner régulièrement.

"La ville de la musique"

C’est ainsi qu’Etienne Daho qualifie Londres dans une interview donnée à Vogue il y a quelques années. L'artiste fut marqué par la visite de l’appartement de Syd Barrett qui jouxtait le sien quand il était encore un jeune artiste en quête de reconnaissance. Depuis, la capitale anglaise n’a cessé de l’inspirer. Y ayant composé certains de ses plus grands succès comme "Tombé pour la France" ou "Pour nos vies martiennes", il s’y est également produit lors de sa tournée de 2014 dans un show électrique qui n'avait rien à envier à ses célèbres idoles.