Le -
modifié le -

Faces, l’histoire du groupe de Rod Stewart

© © Ron Pownall / Getty Images

La fin du Jeff Beck Group

Le Jeff Beck Group se forme en 1967, suite à la rencontre de l’ancien guitariste des Yardbirds et du chanteur Rod Stewart. Rejoint par Ron Wood, Micky Waller et Nicky Hopkins, le groupe sort un premier album "Truth" qui sera suivi d’une tournée triomphale. Malgré le succès, le groupe pâtit d’une ambiance délétère entre ses membres, et se sépare avant la sortie du deuxième opus "Beck-Ola". Pour de nombreux fans, cet album est une véritable référence en la matière, car il est considéré par beaucoup comme le premier disque de heavy metal. Lorsque Ron Wood se fait exclure de la formation, Rod Stewart décide de quitter le groupe à son tour. Pour le Jeff Beck Group qui devait se produire quelques semaines plus tard au festival de Woodstock, la séparation est consommée.

Les Faces, la collaboration de musiciens talentueux

Rod Stewart et Ron Wood ne tardent pas à rebondir. Ils s’associent avec Kenney Jones et Ian McLagan qui jouaient précédemment au sein des Small Faces. Ronnie Lane les accompagne comme bassiste. C’est ainsi que les Faces voient le jour. Les amateurs de rock affirment que ce sont eux qui ont lancé le courant punk en Angleterre. Le groupe sort 4 albums. Le premier, "First Step", paraît en 1970, et leur permet de commencer à se faire un nom, grâce à des prestations scéniques remarquables. Faisant leur l’adage " drogues, sexe et rock’n’roll ", le groupe sort l’année suivante son deuxième disque, "Long Player". Leur dernier album sort en 1973. "Ooh La La" prend rapidement la première place des classements de disques en Angleterre. Néanmoins, l’ambiance au sein de groupe commence à se dégrader, et le départ de Ron Wood qui va rejoindre les Rolling Stones en 1975 scelle la séparation.

La reformation des Faces

Si, depuis cette date, Rod Stewart n’a jamais cessé de travailler et d’enregistrer de nouveaux albums, les autres membres des Faces, hormis Ron Wood, n’ont jamais connu de succès similaires. En 1986, le groupe se reforme brièvement à la fin d’un concert de Rod Stewart, puis, en 1993, lors d’une cérémonie des Brit Awards. Les Faces se reforment officiellement en 2010. Mick Hucknall, le chanteur de Simply Red, remplace Rod Stewart, trop occupé par sa carrière en solo. Glen Matlock, quant à lui, remplace Ronnie Lane, décédé en 1997, à la basse. Le groupe se lance dans une grande tournée à travers l’Europe et au Japon. Rod Stewart devait rejoindre les Faces lors d’un concert exceptionnel en 2012, mais dut annuler sa prestation à cause de soucis de santé. Néanmoins, il retrouva ses comparses Ron Wood et Kenney Jones lors d’un ultime concert donné au Hurtwood Polo Club en 2015. Cet événement fut unanimement salué par la presse et les spectateurs présents à cette occasion.