Focus sur les records de la carrière de Boney M.

Parmi les groupes ayant connu le plus de succès dans les années 70, les Boney M. se sont offert plusieurs records dans leur carrière, notamment en termes de ventes. En voici les plus marquants.

© ©Fin Costello / Getty Images

Des débuts en fanfare

Débutée fin 1974, l’aventure Boney M. n’aurait pu jamais exister. En effet, le groupe est à la base le fait d’un seul homme, le producteur-chanteur-compositeur allemand Frank Farian. Ce dernier enregistre en décembre de cette année le titre Euro disco "Baby Do You Wanna Bump" qui s’offre un succès en Belgique et aux Pays-Bas. Préférant le studio à la scène et aux plateaux TV, Frank Farian, qui fait plusieurs types de voix sur le morceau, décide d’engager plusieurs musiciens (chanteurs, choriste et danseur) pour créer l’illusion d’un groupe. Alors que la supercherie aurait pu tout gâcher, la combinaison de la musique disco de Frank Farian et du dynamisme des membres jamaïco-antillais de Boney M. lors de leurs apparitions, fait tout de suite mouche. En 1976, le premier album du groupe "Take the Heat off Me" est truffé de hits. En plus de l'inaugural "Baby Do You Wanna Bump", l'opus compte les succès internationaux "Daddy Cool" et "Sunny", et se classe n°1 en Finlande et en Suède. Le single "Daddy Cool" est même n°1 dans 8 pays, dont la France, et lance la carrière de records du groupe.

Plus de 100 millions de disques vendus

Avec leurs autres hits "Ma Baker" (1977), "Rivers of Babylon" (1978), "Rasputin" (1978) ou encore "Painter Man" (1979), Boney M. signe ses 5 plus grands morceaux dans les années 70. Si ensuite les ventes du groupe se font surtout en Allemagne, en Angleterre et un peu en France où le medley Megamix se classe n°1 en 1988, le groupe présente des records de ventes en carrière, estimées à plus de 100 millions par Frank Farian (50 millions de singles et 60 millions d’albums). Entre 1975 et 1986, onze années qui correspondent à leur seule grande période d’activité ayant regroupé leurs 8 albums studio, Boney M. comptabilisera pas moins de 42 disques d'or, 50 disques de platine et 50 disques de diamant certifiés. Un bilan impressionnant.

Un record sur la durée en Allemagne, sur un morceau au Royaume-Uni

Pays de naissance de Frank Farian, l’Allemagne et ses nombreux amoureux d’Euro disco seront toujours restés fidèles à Boney M. Après "Baby Do You Wanna Bump", 7 des 8 morceaux suivants du groupe sortis en single se classent tous en tête des charts allemands. Passé à l’Euro dance dans les années 90, l’Allemagne sera également l’un des seuls pays, avec le Royaume-Uni, à placer régulièrement les différents remix dance des succès du groupe dans ses tops ventes de l’époque. Deux fois n°1 des meilleures ventes de single au Royaume-Uni, Boney M. s’offrira même un record en 1978 chez les Britanniques, grâce au single double face "Rivers of Babylon" / "Brown Girl in the Ring". D’abord porté par le succès international de "Rivers of Babylon", le single profite ensuite du passage abondant en radio de "Brown Girl in the Ring" pour rester 6 mois dans le Top 40 local (dont 19 semaines dans le Top 10), et se classer 2e meilleure vente de single de l’histoire au moment de sa sortie. Encore aujourd’hui, ce 45 tours reste l’un des seuls 7 singles à avoir dépassé les 2 millions de disques vendus au Royaume-Uni.