Histoire d’un titre : "Je l’aime à mourir" de Francis Cabrel

Single le plus vendu de la carrière de Francis Cabrel, "Je l'aime à mourir" a été composé en seulement une heure. Découvrez l’histoire de cette chanson connue internationalement.

© © David Lefranc / Getty Images

Une chanson qui n’était pas prévue…

Après son premier album "Les Murs de poussière" qui se vend peu malgré la présence du désormais classique "Petite Marie", Francis Cabrel travaille sur son deuxième opus à la fin des années 70. Les dix pistes de cet album intitulé "Les Chemins de traverse" sont déjà prêtes quand un ami de l’artiste lui montre comment faire un "picking" à l'envers (technique de pinçage des cordes) sur une guitare. Pendant que Francis Cabrel s'entraîne à cette technique, il compose en seulement une heure la mélodie de "Je l'aime à mourir". Alors qu’il ne reste que trois jours de studio réservés pour la confection du disque, Francis Cabrel décide tout de même d’enregistrer le titre et de lui faire une place sur l’album.

… et qui s’est classée numéro 1

Grand bien lui en a fait puisque "Je l'aime à mourir" est le morceau qui a fait décoller la carrière de Francis Cabrel. En effet, à sa sortie en mars 1979, l’album "Les Chemins de traverse" reste assez confidentiel jusqu’à l’arrivée en juin du single "Je l'aime à mourir" qui fait bondir les ventes du deuxième opus studio de l’artiste et lui permet d’être certifié double disque de platine (600.000 albums vendus au total). Disponible en 45 tours, "Je l'aime à mourir" s’écoule à plus de 700.000 exemplaires, ce qui reste aujourd’hui la plus grosse vente parmi les succès de Francis Cabrel. Disque d'or en France, en Belgique et en Suisse, la chanson se classe numéro 1 dans les deux premiers pays cités. Seul single à vraiment marcher sur cet album, "Je l'aime à mourir" a permis au grand public de découvrir l’identité musicale "cabrelienne", alliant souvent des paroles poétiques et imagées à des ballades acoustiques et romantiques.

Un titre repris par Shakira

Véritable tremplin pour Francis Cabrel en France, "Je l'aime à mourir" est également sa chanson la plus connue à l’étranger. Enregistré en italien par l’artiste sous le nom de "Io l'amo cosi", le titre connaîtra surtout le succès dans sa version espagnole. Enregistré également en 1979 sur un texte du parolier Luis Gómez Escolar, "La quiero a morir" ne connaît d’abord qu’un succès modéré à sa sortie. Mais la version du chanteur gitan Manzanita est un succès et ouvre la porte à plusieurs reprises par d’autres chanteurs espagnols et même sud-américains qui font vendre la chanson, dans les années 80, en Amérique latine, aux Caraïbes et même aux États-Unis. Si la version espagnole de la chanson n’a jamais cessé d’être reprise, "Je l'aime à mourir" connaît un énorme coup de projecteur international en 2011 avec l’interprétation de Shakira. D’abord testée en concert sur le public francophone, la version franco-espagnole chantée par la Colombienne est tellement bien accueillie qu’elle sort ensuite en single. N°1 en France pendant un mois, "Je l'aime à mourir (La quiero a morir)" a même reçu l’approbation de Francis Cabrel.