Histoire d’une chanson : "Ma préférence à moi" de Julien Clerc

Julien Clerc a interprété un grand nombre de chansons à succès en cinquante ans de carrière. L’une d’entre elles, "Ma préférence à moi", a une histoire particulière. Retour sur ce succès des années 1970.

© © Barry Brecheisen / Getty Images

Origines de "Ma préférence à moi" de Julien Clerc

En 1978, au moment de la sortie de la chanson "Ma préférence à moi", le jeune chanteur français Julien Clerc est officieusement en couple avec Miou-Miou. Leur relation cachée fait l’objet de nombreuses rumeurs, d’autant plus que la jeune première est perçue comme sulfureuse. Ainsi, quand il la rencontre en 1975, lors du tournage du film "D’amour et d’eau fraîche", l’actrice est la compagne de Patrick Dewaere avec qui elle a une fille, Angèle. C’est un coup de foudre entre Miou-Miou et Julien Clerc. Cette rencontre, à l’origine de sa rupture avec l’acteur, ne plaît pas à l’opinion publique de l’époque. Il faut se rappeler que Patrick Dewaere est un acteur très doué et très apprécié par le public français depuis la sortie du film "Les Valseuses" de Bertrand Blier. C’est donc avec les paroles de "Ma préférence à moi" que le chanteur choisit de répondre à ce désaveu général. Il y révèle son amour pour la chanteuse, sans toutefois la nommer explicitement, amour qui n’est pas que passager, puisqu’il donne naissance à leur fille, Jeanne. Miou-Miou est donc bien une des femmes de sa vie.

"Ma préférence à moi" écrite par Jean-Loup Dabadie

"Ma préférence à moi" marque le début d’une nouvelle ère pour Julien Clerc. C’est la première fois qu’il collabore avec Jean-Loup Dabadie. Avant cela, il a travaillé quasi exclusivement avec le parolier Maurice Vallet, puis avec l’auteur Étienne Roda-Gil. Jean-Loup Dabadie est un homme de lettres, réputé pour son amour des mots. Il travaille déjà pour d’autres artistes connus comme Serge Reggiani, Régine et Michel Polnareff, quand il commence à travailler avec le jeune chanteur. Il lui écrit d’abord "Le cœur trop grand pour moi", puis "Ma préférence à moi", encore considéré aujourd’hui comme l’un des plus grands tubes du chanteur. Ce départ sur les chapeaux de roue amorce une longue carrière commune pour les deux artistes. Par la suite, Jean-Loup Dabadie écrit de nombreuses autres chansons pour Julien Clerc, telles "L’assassin assassiné" ou "Femmes, je vous aime", un autre chef-d’œuvre du chanteur.

"Ma préférence à moi" : un énorme succès

"Ma préférence à moi" fait partie de l’album "Jaloux". Cet opus se vend à plus de 400 000 exemplaires, ce qui est considéré comme excellent, notamment grâce au single "Ma préférence à moi". Ce titre marque les débuts de l'ascension de la carrière de Julien Clerc. Les concerts qui suivent affichent complets. Le chanteur devient la coqueluche de toute une génération, ce qui n’échappe pas aux publicitaires. Le monde de la publicité voit cet enthousiasme public d’un bon œil. Le chanteur reçoit donc des propositions pour sa chanson "Ma préférence à moi". Il en accepte une pour la marque de cassoulet William Saurin, choix qui rend le titre encore plus populaire auprès du public.