Il y a 50 ans, le "France" se jetait à l’eau.

Le célèbre paquebot transatlantique a été construit aux chantiers de l’Atlantique à Saint Nazaire où il a été baptisé le 11 mai 1960, avec pour marraine l’épouse du Président, Madame Yvonne de Gaulle. Le début d’un long voyage pour ce navire qui a fait plusieurs fois le tour du monde.

Des dizaines de milliers de personnes, arrivées par avion et par train spécialement affrétés, étaient venues assister à son lancement. Le paquebot "France" a quitté Saint-Nazaire le 19 novembre 1961 pour rejoindre le Havre, son port d’attache. Ce monstre de 315 mètres de long et 34 de large effectue sa croisière inaugurale le 19 janvier 1962 avec 1705 passagers à bord… parmi eux Yvonne de Gaulle, et les chanteurs Tino Rossi et Jean Rigaux. Direction : Santa Cruz de Tenerife aux Canaries. La première traversée transatlantique a lieu le 3 février 1962… des milliers de Havrais se réunissent pour assister au premier départ du "France" vers New York.


Dès la fin des années 60, le "France" décline

Rapidement, la Compagnie Générale Transatlantique doit faire face à la concurrence du "Queen Elizabeth 2" et d’un autre moyen de transport : l’avion. La hausse des prix du pétrole et la baisse des subventions de l’Etat compliquent encore la situation. Le suspense aura duré des mois mais le verdict tombe le 8 juillet 1974 : la Compagnie Générale Transatlantique annonce que le "France" sera désarmé le 25 octobre de la même année. Une annonce qui provoque de multiples réactions : des comités de soutien se forment, des pétitions sont signées, des articles paraissent. Rien n'y fait. Le plus grand paquebot du monde effectue sa dernière traversée du 18 au 25 octobre entre New York et Cannes.


Le paquebot transféré vers le « quai de l’oubli »

Le paquebot est remorqué dans la zone industrielle du Havre le 19 décembre 1974. Il reste amarré à cet endroit pendant près de 4 ans, endroit qui sera alors surnommé « quai de l’oubli ». Mais le bateau n'est pas pour autant oublié… il revient à plusieurs reprises à la une de l'actualité notamment lorsque Michel Sardou écrit et interprète la Chanson « Le France » , titre vendu à 500 000 exemplaires en seulement deux semaines !

Le "France" est finalement racheté en octobre 1977 par un riche homme d’affaires saoudien, mais le bateau reste à quai. Un armateur norvégien, propriétaire de la société Norwegian Caribbean Line négocie et rachète le paquebot en juin 1979. Une nouvelle vie commence pour le "France"  alors rebaptisé "Norway". Malgré la mobilisation des Havrais, il quitte la Normandie le 18 août 1979 en direction de l’Allemagne sous le regard d’une foule abasourdie et silencieuse. Après plusieurs semaines de réparation, il rejoint Miami, son nouveau port d’attache et fera encore de nombreuses croisières dans les Caraïbes.


La fin du voyage

Le bateau est  rebaptisé "Blue Lady" en 2006 alors qu’il est amarré en Malaisie et attend d’être fixé sur son sort. C’est en août 2006 que la Cour Suprême Indienne autorise le démantèlement du navire en Inde. La proue de l'ancien paquebot est vendue aux enchères le 8 février 2009 à Paris, pour la somme de 273 000 euros. L'acheteur est une société immobilière de Deauville. Cette pièce de 4 tonnes devrait être installée prochainement dans un square de la station balnéaire Normande, face à la mer…

SS

Plus d'infos sur le "France", suivez ce lien