L’escapade jamaïcaine de Serge Gainsbourg

Considéré comme le père du reggae français, Serge Gainsbourg ne s’est pourtant intéressé à ce style musical que vers la fin de sa carrière, à l’occasion d’un voyage en Jamaïque.

© ©Michel Baret / Getty Images

Une expérience musicale avant tout

À la fin de l’année 1978, Serge Gainsbourg traverse une période difficile. Sea Sex & Sun a enregistré de très bonnes ventes durant l’été, mais le chanteur regrette que cette chanson écrite « pour le blé » touche plus son public que d’autres de ses compositions. En quête de sens, l’artiste souhaite vivre une nouvelle expérience musicale. Il décide alors de visiter la Jamaïque, et d’y enregistrer un nouvel album.

Aux armes et cætera : un album vendu à 1 million d’exemplaires

Il parvient alors, par l’intermédiaire de la maison de disques de Bob Marley, à contacter les choristes des Wailers : les I Threes. Serge Gainsbourg commence en janvier 1979 les enregistrements de Aux armes et cætera, qui est ainsi bouclé en à peine une semaine. En France, ce nouvel album est particulièrement bien accueilli : il est vendu à plus d’un million d’exemplaires. Un succès sans précédent pour Serge Gainsbourg, qui atteint la première place des charts pour la première fois de sa carrière.