L’histoire de "Paradize", l’album qui a relancé la carrière d’Indochine

Focus sur l’histoire de l’album "Paradize" ! Il a marqué un tournant dans la carrière musicale du mythique groupe Indochine après le décès de Stéphane Sirkis, jumeau de Nicola.

© © David Wolff - Patrick/Redferns / Getty Images

"Paradize", une renaissance

Nicola Sirkis est encore sous le coup du décès de son frère, aussi guitariste du groupe, Stéphane Sirkis. Mais le groupe résiste. Insiste. Leur 9e album voit le jour en 2002. Et les critiques sont unanimes. Le groupe renoue avec le succès grâce à "Paradize". En tête des hit-parades, il constitue la renaissance du groupe Indochine. Les thèmes abordés sont ceux de toujours : le sexe, la religion… Mais les tonalités se démarquent des précédents opus, se révélant plus abrasives. Les arrangements sonnent différemment, sont plus électro. Le responsable ? C’est oLi dE SaT. Il est le nouveau guitariste/compositeur/arrangeur du groupe Indochine.

Un succès total

Plébiscité par le public et les médias, l’album sera sacré meilleur album pop/rock aux Victoires de la Musique en 2003. De toutes les chansons de cet album, un titre tire son épingle du jeu : "J’ai demandé à la lune". Écrite et composée par Mickaël Furnon, du groupe Mickey 3D, la chanson reste aujourd’hui mythique et incontournable. Le single "J'ai demandé à la lune" est vendu à 750 000 exemplaires, l’album dont il est tiré – "Paradize" – s’est écoulé à 1 500 000 exemplaires, et près de 500 000 spectateurs sont venus assister à leur tournée. Si ce n’est pas le paradis !

A voir aussi

Indochine en 5 tubes