La politique en plein mouvement

Les années 80 sont marquées par des évènements importants qui changent à jamais l’idée que l’on a de la politique.

© Nostalgie
Sept ans plus tôt, les Américains ont déjà les yeux rivés vers le ciel pour apercevoir les hauteurs du Watergate.
L'immeuble, qui abrite le siège du parti démocrate, est " visité " par cinq espions. Les individus sont surpris par la police.


Le pouvoir à l'épreuve


Après enquête des journalistes Bob Woodward et Carl Bernstein, il s'avère qu'ils ont agi pour le compte de Richard Nixon, alors en pleine campagne électorale. Réélu, le président américain, nie d'abord les faits avant de se rétracter suite à une enquête diligentée par le Sénat.
La procédure " d'impeachment " est lancée; Richard Nixon démissionne en 1974.

La même année en France, après la mort de Georges Pompidou, Valery Giscard d'Estaing arrive au pouvoir. Il devance d'un peu plus de 1% des voix le candidat socialiste, François Mitterrand, qui durant l'entre-deux tours est apostrophé par son rival qui lui lance cette phrase désormais célèbre " vous n'avez pas le monopole du coeur "...


La fin d’une peine mortelle


" Le caudillo est mort, vive le roi ". Un vent de démocratie souffle sur l'Espagne en 1975 ; le général Francisco Franco Bahamonde disparaît après 36 ans de dictature. Le prince Juan Carlos de Bourbon lui succède.

Retour dans l'hexagone, où deux ans plus tard, Jacques Chirac est élu maire de Paris, au suffrage universel.  Il sera également plébiscité en 1983 et 1989.

" La der des der "... En 1977, Hamida Djandoubi est le dernier criminel exécuté en France.
Il est décapité à la prison des Baumettes de Marseille pour meurtre après tortures et viol. La peine de mort est abolie quatre ans plus tard.