La SPA et les animaux : 165 ans d'amour

Le - modifié le

La Société Protectrice des Animaux fut créée en 1845 par Etienne Pariset. Au début, il s’agissait de protéger les chevaux. Au fil du temps, la SPA a commencé à accueillir tous les animaux à quatre pattes, abandonnés ou maltraités. Des journées portes ouvertes sont organisées ce week end. Objectif : les adopter... et les aimer.

Tous les chiens n'ont pas eu la chance d'Oural, ce berger allemand qui avait un maître, un certain Jean Ferrat, qui l'aimait au point de lui consacrer une chanson. La naissance de la SPA est bien plus ancienne puisqu'elle remonte à 1845 : à l’époque, de nombreux intellectuels dont Victor Hugo soutenaient ce combat. C’est en 1881 que Guy de Maupassant lance un appel pour créer le premier refuge SPA. Il faudra cependant attendre 1903 pour voir le premier lieu d’accueil pour animaux. Il sera installé à Gennevilliers dans les Hauts de Seine. Un lieu qui permettra d’accueillir de nombreux animaux, de les soigner, les stériliser et leur retrouver une nouvelle famille. L’action de la SPA sera renforcée dans les années 80 avec la création de nombreux refuges, mais également de plusieurs dispensaires pour accueillir les personnes n’ayant pas les ressources suffisantes pour faire soigner ou stériliser leur animal de compagnie.


Les nombreux combats de la SPA

Reconnue d'utilité publique, l’association agit auprès des pouvoirs publics et mène des actions de terrain appropriées pour que la législation progresse en faveur des animaux, et surtout que son application soit effective. Grâce à sa ténacité, la SPA parvient à sensibiliser la justice sur la nécessité de lutter contre la cruauté animale. Le 1er mars 1994, le travail de la SPA se concentre au niveau national et son combat va finir par payer : les actes de cruauté sur les animaux sont réprimés de 2 ans de prison et de 30 000 euros d’amende, et les mauvais traitements sont punis d’une amende allant de 457 euros à 762 euros.


La SPA est devenue la référence en matière de défense animale

Aujourd’hui la SPA compte 55 refuges et 12 dispensaires à travers la France. Les 3 000 bénévoles accueillent chaque année 45 000 chats et chiens pour les soigner, les stériliser et leur retrouver une famille. Mais l’association ne se contente pas de recueillir les bêtes à poils malmenées. Elle ne cesse de lutter notamment contre le trafic d’animaux, la chasse aux phoques ou encore le  commerce de la fourrure. De nombreuses boutiques dont Pat'Patounes par exemple n'hésitent pas à reverser une partie des ventes également à la SPA.


Des journées portes ouvertes pour adopter

Depuis plusieurs années, les abandons se multiplient. Les journées portes ouvertes, organisées régulièrement par l’association, sont donc un rendez vous primordial pour les 8 000 petites bêtes à quatre pattes abandonnées qui attendent d’être adoptées. C'est le cas ce week end des 8 et 9 mai, où les 55 refuges de France ouvrent leurs portes. L’occasion d’offrir une nouvelle vie à ces animaux malchanceux.

SS

Plus d’informations sur le site officiel de la S.P.A.