Les Enfoirés : retour sur tous les meilleurs Hymnes

Le

Invariablement et sans jamais lasser, la troupe reprend le micro chaque hiver pour lutter contre la pauvreté et l'exclusion. Retour sur les titres inédits d'une belle bande d'Enfoirés.

« La Chanson des Restos » (1986)

Les Enfoirés entonnent leur tout premier hymne en 1986, quelques mois après l'idée de Coluche de créer une association qui distribuerait des repas gratuits en hiver. L’humoriste se tourne alors vers Jean-Jacques Goldman, lui demandant de composer une chanson pour ce généreux projet. Les paroles sont simples et efficaces : « Aujourd'hui / On n'a plus le droit / Ni d'avoir faim ni d'avoir froid ». Le morceau, enregistré par certains des plus grands artistes français, cartonne et lance sur les rails les Restos du Cœur.

« On ira tous au paradis » (1995)

Les Enfoirés, quand ils choisissent leur hymne annuel, jettent parfois leur dévolu sur des reprises de classiques de la chanson française, comme en 1995 avec « On ira tous au paradis », de Michel Polnareff (1972), entonnée par des interprètes comme Josiane Balasko, Gilbert Bécaud, Patrick Bruel, Carla Bruni, Michel Fugain, Maxime Le Forestier et le fidèle Jean-Jacques Goldman. D'autres classiques ont été choisis au fil des années, comme, entre autres, « Emmenez-moi » (1968) de Charles Aznavour en 1999 ou « Tous les cris les SOS » (1985) de Daniel Balavoine en 2004.

« Ici les Enfoirés » (2009)

Les Enfoirés font, ici, une petite entorse à la tradition avec une adaptation française de la chanson « In The Army Now » (1986) des rockeurs britanniques de Status Quo (elle-même reprise du groupe néerlandais Bolland & Bolland). « Ici les Enfoirés » invite chacun à ajouter sa pierre à l'édifice dans le combat individuel et quotidien contre la pauvreté. L'émission de 2009 est celle à avoir remporté la plus grande part d'audience avec 53,1 %, un score exceptionnel.

« Encore un autre hiver » (2012)

Jean-Jacques Goldman, Maxime Le Forestier, Hélène Ségara, Patrick Bruel… Beaucoup d’artistes des Enfoirés participent à ce clip, à la mise en scène sobre. Chaque chanteur et chanteuse, entourés de bénévoles des Restos du Cœur, dessinent au stylo fluo les messages forts de la chanson, particulièrement engagée.

Les paroles se veulent plutôt militantes : "Il était un pays qu’on citait en exemple. Qui disait Droit de l’Homme, égalité des chances. Un pays de bien-vivre autant que d’espérance. Il était une fois mon beau pays de France".

« Attention au départ » (2013)

Les Enfoirés livrent, en 2013, un hymne inédit rock et galvanisant, écrit et composé par Jean-Jacques Goldman. La chanson engage une fois encore citoyens et bénévoles à livrer une guerre sans merci à la misère et l'exclusion. Le tube militant « Attention au départ » a été élu « meilleure chanson des Enfoirés de 1985 jusqu'à aujourd'hui », lors de l'émission « Les Enfoirés en cœur », en décembre 2014.

« La Chanson du bénévole » (2014)

La chanson écrite et composée par Jean-Jacques Goldman rend hommage à tous les volontaires de l’ombre, ces anonymes qui oeuvrent en coulisses pour les Restos du Coeur.
On découvre ainsi M. Pokora, Liane Foly, Lââm, Shy'm, Tal, Patrick Bruel, Nicolas Canteloup ou encore Lorie aux côtés de Dany Boon et Michaël Youn. Tous distribuent et portent des badges de bénévoles au milieu de photos d'anonymes, également bénévoles pour l'association.

« Toute la vie » (2015)

L'hymne des Enfoirés de l'année 2015 écrit par Jean-Jacques Goldman, avait mis le feu aux poudres.  Les paroles de la chanson, opposant une jeune génération sacrifiée à une plus ancienne, avaient suscité l'ire du public.
Dans une lettre publiée sur le site des Restos du Cœur, le parrain des Enfoirés s'est défendu d'avoir écrit un texte anti-jeune. «C'est une chanson dans laquelle des adolescents reprochent aux générations qui les ont précédés l'état du monde qu'ils leur laissent : pollution, chômage, violence, dette, misère (c'est un sujet qui n'est pas si fréquent...). Les Enfoirés jouent le rôle des adultes qui leur répondent comme trop souvent : en se dédouanant et avec mauvaise foi, mais en espérant qu'ils feront mieux», avait-il expliqué

« Juste une p'tite chanson » (2017)

Les Enfoirés ont fait confiance à Grégoire et MC Solaar, en 2017, pour offrir aux Restos un tube pop aux séquences saccadées où ils invitent l'auditoire à « Tout repeindre en chantant ensemble ». « Juste une p'tite chanson », tout en bienveillance, se focalise sur l'espoir d'un futur meilleur, dans la plus pure tradition de l'esprit Enfoirés. Un bel héritage pour le rappeur Soprano, qui s'est chargé de l'hymne 2018, baptisé « On fait le show », une mélodie à la fois festive et pleine d'émotion.

 

« On fait le show »  (2018)

Après Grégoire et MC Solaar, qui avaient l’an dernier écrit «Juste une p’tite chanson», c’est Soprano qui s’est attelé à l’écriture de «On Fait le Show », titre de ce nouvel hymne. «Contre ces mauvaises nouvelles qui se répètent», Soprano propose un hymne gorgé d’espoir pour lutter contre la morosité ambiante.

« On trace » (2019)

Après Soprano qui avait écrit «On Fait le Show», c’est Vianney qui s’attèle à l’écriture de ce morceau inédit «On Trace », titre de ce nouvel hymne. L'hymne oppose l'individualisme à la force du collectif. "On veut avancer seul, mais on ne va jamais loin. Il suffirait qu'on le veuille pour aimer nos voisins, peut-on entendre dans la chanson. Ensemble, ensemble tout simplement."

Vianney n'intègre pourtant pas la troupe, comme il l'avait précisé à plusieurs reprises, notamment dans une interview donnée au Parisien en 2016 : "Je soutiens les Restos du coeur, mais je ne serais pas à l'aise dans ce show. Je préfère me consa­crer à l'asso­cia­tion Hiver soli­daire, une maraude qui vient en aide aux SDF à Paris. Chaque dimanche, je vais dormir avec eux. Il n'y a pas de caméra et c'est très bien comme ça".

« À côté de toi » (2020)

Après les hymnes composés par Jean-Jacques Goldman, Soprano ou encore Vianney... cette année, Les Enfoirés ont confié leur nouvel hymne à de nouveaux artistes : Boulevard des Airs et le chanteur Tibz. Un nouvel hymne chanté par certains habitués de la troupe comme Zazie, Christophe Maé, Jenifer, Christophe Willem, Amel Bent, Slimane ou encore, de nouveau depuis peu, Julien Clerc.

 

Lire aussi