Les plus belles chansons de Serge Gainsbourg pour France Gall

Serge Gainsbourg a écrit de nombreux titres pour France Gall. Si l'on retient surtout le titre "Les Sucettes" et la polémique qui l’a suivi, il a écrit pour la jeune chanteuse beaucoup d’autres chansons.

© © Patrick Aventurier / Getty Images

"N’écoute pas les idoles" (1964)

Première chanson écrite par Serge Gainsbourg pour France Gall, "N’écoute pas les idoles" vient casser l’image de jeune fille sage de la chanteuse, en lui donnant celle d’une jeune femme séduisante et conquérante.

"Poupée de cire poupée de son" (1965)

C’est grâce à cette chanson que France Gall a pu gagner l’Eurovision en 1965. Elle concourait alors pour le Luxembourg. Dans cette chanson, écrite pour France Gall, Gainsbourg présente la chanteuse comme une "chanteuse paradoxale", qui chante ce qu’elle ne vit pas.

"Nous ne sommes pas des anges" (1965)

Interprétée par France Gall en 1965, cette chanson évoque la révolution sexuelle et la confusion des genres opérée par les jeunes yéyés. On y parle de garçons aux cheveux longs et de filles aux cheveux longs qui s’embrassent les uns les autres.

"Attends ou va-t’en" (1965)

En 1965, les collaborations s’enchaînent pour Serge Gainsbourg et France Gall. Il lui écrit ainsi "Attends ou va-t’en", une chanson d’amour mélancolique où s’entremêlent les thèmes de l’amour, de la passion et de l’abandon.

"Baby Pop" (1966)

Tirée de l’album du même nom, "Baby Pop" est une chanson pleine d’ambivalences. Si le ton est enjoué et dansant, les paroles évoquent une dure réalité à laquelle les jeunes tentent d’échapper en dansant "comme si demain ne devait jamais revenir".