Les plus grands concerts de Queen

Groupe mythique de l’histoire du rock, Queen est aussi connu pour ses chansons que pour ses concerts. Récit des performances les plus inoubliables du génial Freddie Mercury et de ses acolytes.

© © Steve Jennings / Getty Images

Hyde Park 1976

Alors que Queen vient de sortir fin 1975 son énorme premier succès international, l’emblématique single "Bohemian Rhapsody", le groupe part en mini-tournée britannique l’été suivant. Après avoir joué deux fois à Edimbourg et une fois à Cardiff, Freddie Mercury et sa bande participent à un concert gratuit au mythique Hyde Park de Londres, organisé par l’homme d’affaires et passionné de musique Richard Branson. Le groupe y joue d’ailleurs trois fois son nouveau titre phare (parfois en entier, parfois seulement en partie) au sein d’une performance de 80 minutes, alors que les organisateurs leur avaient donné seulement une heure pour permettre à d’autres artistes, dont The Kiki Dee Band, de se produire. Attirant 150 000 personnes ce jour-là, la performance de Queen reste encore à ce jour l’un des plus gros concerts londoniens de l’histoire.

The Works Tour 1984-1985

Désormais doté d’un répertoire beaucoup plus consistant ("Somebody to Love", "We Are the Champions", "Don't Stop Me Now", "Another One Bites the Dust", ou encore "We Will Rock You" taillé pour les stades), Queen se lance en août 1984 dans une tournée mondiale de près d’un an et 48 concerts. Pour la première fois depuis cinq années, le groupe décide de jouer ses anciens titres, dont le mythique "Under Pressure" coécrit avec David Bowie, et intègre évidemment les nombreux succès de son dernier album "The Works" ("Radio Ga Ga", "It's a Hard Life", "I Want to Break Free", "Hammer to Fall", etc.). Parmi les plus grandes tournées du groupe, ce The Works Tour voit le groupe retourner en Australie après neuf ans d’absence et se produire pour la première fois en Afrique du Sud en plein Apartheid, une décision qui fait polémique. En janvier 1985, Queen donne deux concerts à Rio de Janeiro pendant le célèbre festival de rock de la ville, Rock in Rio, devant 150 000 personnes chaque soir. Le groupe aura une histoire particulière avec le Brésil puisque c’est à Sao Paulo, le 20 mars 1981 lors de son The Game Tour, qu’il signera son record de spectateurs payants avec plus de 130 000 personnes présentes.

Live Aid 1985

Considéré comme l’un des plus grands concerts de l’histoire de la musique, le Live Aid du 13 juillet 1985 était un événement collectif regroupant de très nombreux artistes à Philadelphie et Londres, mais dont Queen a été l’une des têtes d’affiche. En effet, lors du concert organisé à Wembley, la prestation de Freddie Mercury et de son groupe est sans doute la plus électrisante malgré les présences ce jour-là d’autres bêtes de scène comme U2, Dire Straits ou encore The Who. Programmé en début de soirée, entre David Bowie et Dire Straits, le groupe joue d’abord six de ses plus grands succès ("Bohemian Rhapsody", "Radio Ga Ga", "Hammer to Fall", "Crazy Little Thing Called Love", "We Will Rock You" "We Are the Champions"). Avant de revenir pour l’un des trois rappels de fin de concert, avec la chanson engagée "Is This the World We Created...?".

Magic Tour 1986

C’est ce Live Aid et la réaction incroyable de la foule de Wembley qui donne notamment l’envie au groupe de revenir dans le mythique stade londonien dès l’année d’après, et quasiment à la même date (deux concerts donnés les 11 et 12 juillet 1986), en plein milieu de la tournée Magic Tour. Organisée uniquement en Europe et sur seulement deux mois (avec notamment une date à l’Hippodrome de Vincennes et une autre aux Arènes de Fréjus), cette tournée a réuni en tout plus d’un million de spectateurs, devenant l’un des tours de chant les plus populaires de l’histoire de la musique. Alors que Wembley réunit 125 000 personnes en deux soirs (l’intégralité des billets s’était vendue en 2 heures) pour une performance considérée comme l’une des plus marquantes de l’histoire du rock, la dernière date au Knebworth Park de Stevenage rassemble à elle seule 120 000 spectateurs. Faisant partie des concerts payants records de l’histoire, cette date est aussi la dernière scène pour le groupe Queen dans sa forme originelle, cinq ans avant le décès de Freddie Mercury.

The Freddie Mercury Tribute Concert 1992

À la mort de Freddie Mercury le 24 novembre 1991 après une longue bataille contre le virus du Sida, le reste du groupe (les membres Brian May, John Deacon et Roger Taylor, mais aussi le manager Jim Beach) décide d’organiser un grand concert. Prévu le lundi de Pâques au stade de Wembley où Queen a vécu tant de moments inoubliables, cet événement est à la fois un hommage à Freddie Mercury et un concert de soutien pour la recherche scientifique contre la maladie. Les billets s’arrachent en 3 heures alors que la présence d’aucun artiste n’a encore été annoncée, si ce n’est celle des membres restants de Queen. Le 20 avril 1992, le concert donné devant 72 000 personnes est divisé en deux parties : une première avec des groupes phares du moment comme Metallica et Guns N’ Roses, et une seconde avec des artistes proches du groupe comme David Bowie, George Michael et Elton John. Évidemment très chargé en émotions, ce concert a été immortalisé par des enregistrements vidéo, dont le bénéfice des ventes a été reversé à la fondation Mercury Phoenix Trust, née de cette soirée.