Madonna : quels sont ses secrets pour durer ?

Alors que Madonna signe un nouveau retour en 2019 avec l'album "Madame X" à 60 ans passés, focus sur les secrets qui ont permis cette longévité exceptionnelle de la Reine de la pop.

© © Kevin Mazur / Getty Images

Une obstination hors norme

Née en 1958 dans le Michigan, Madonna Louise Ciccone est arrivée à New York à l'âge de 20 ans pour devenir danseuse. Elle est déjà orpheline de sa mère décédée d’un cancer du sein et quasiment sans un sou en poche. Au milieu d’une capitale hostile où elle s’est fait plusieurs fois agresser, la jeune femme a dû multiplier les petits boulots pour survivre jusqu’au prochain casting. Souvent évoquée par la mégastar tout au long de sa carrière, cette période très difficile de sa vie a forgé son caractère, la rendant à la fois très forte et incroyablement désireuse de réussir.

Des tubes à chaque album

Dès son tout premier album studio sorti en 1983, Madonna parvient à hisser deux titres à la 1re place du classement des titres les plus diffusés en discothèque aux États-Unis : "Lucky Star" et "Holiday" qui sera même son premier grand succès international. Par la suite, tous les albums de La Ciccone seront chacun portés par au moins une chanson obtenant une reconnaissance mondiale : de "Material Girl" ou "Like a Virgin" pour son deuxième album du même nom sorti en 1984, jusqu'à "Living for Love" issu de "Rebel Heart" (2015). Madonna a ainsi traversé les décennies avec des tubes très hétéroclites tels que "Like a Prayer" présent sur l'album éponyme (1989), "Don't Cry for me Argentina" sur la bande originale d'Evita (1996) ou encore "Hung Up" sur l'opus "Confessions on a Dance Floor".

Une capacité à se réinventer musicalement

Au fil des années, Madonna a su adapter son style musical en fonction des tendances du moment. Surnommée la Reine de la pop, elle a le plus souvent conservé une trame pop accessible à la majorité du public, en la teintant des sonorités propres à chaque époque. Dans les années 80, l’artiste a réinventé le disco en le saupoudrant de dance sur ses premiers albums "Madonna" et "Like a Virgin". Pendant les années 90, Madonna a suivi plusieurs tendances en oscillant entre la dance ("Erotica" en 1992), le R&B ("Bedtime Stories" en 1994 et "Something to Remember" en1995) et la techno ("Ray of Light" en 1998). À partir du nouveau millénaire, sa musique a souvent pris une couleur électronique, La Ciccone s’entourant des meilleurs DJ et producteurs du moment, comme elle avait su le faire dans le passé avec Nile Rodgers pour l’album "Like a Virgin" ou encore Prince sur l'opus "Like a Prayer".

Des looks restés dans les mémoires

À l’instar de sa musique, le look de Madonna n’est jamais resté le même au fil du temps. Au sein d’une industrie musicale où l’apparence est devenue parfois aussi importante que la qualité des chansons enregistrées, l’artiste a multiplié ses styles vestimentaires, parvenant à y mêler glamour, féminité, provocation et militantisme. De de son fameux corset signé Jean-Paul Gaultier présentant des seins coniques à sa coupe de cheveux décolorée agrémentée d’un bandana, Madonna a marqué la mode, imposant même parfois une tendance suivie par des millions de femmes dans le monde.

Madonna, une artiste qui nous fait rêver depuis ses débuts

Tout au long de sa carrière, Madonna a incarné tour à tour de nombreuses personnalités qui ont permis à certains fans de s’identifier et à certains autres de s’évader. Dans les années 80, elle a par exemple été tantôt cette jeune "self-made woman" collectionneuse d'hommes, tantôt la diva de "Material Girl" à la recherche de la sécurité financière. Aujourd’hui, elle est une sexagénaire ultra-dynamique capable de porter des tenues toujours aussi sexy. La Ciconne a poussé même sa mue jusqu’à laisser place à des alter ego, comme la dominatrice Mistress Dita de l’album "Erotica" ou beaucoup plus récemment l'espionne aux multifacettes Madame X de son dernier album du même nom.

Un sens de la provocation maîtrisé

Au top de l’industrie de la musique depuis plus de 30 ans, Madonna a su ne jamais tomber dans l’oubli en jouant de manière sporadique la carte de la provocation. De l’envoi de sa petite culotte dans le public lors d’un concert en France à son engagement contre la politique de George Bush dans les années 2000, Madonna a toujours fait parler d’elle, mais de manière réfléchie grâce à une stratégie marketing parfaitement ficelée. Ses baisers langoureux donnés à Britney Spears et Christina Aguilera, qui avaient fait scandale lors des MTV Video Music Awards 2003, avaient par exemple été soigneusement préparés afin de dynamiser les ventes de l’album "American Life".

Madonna, une acharnée de travail à l’hygiène de vie irréprochable

Partie de rien pour devenir l’une des plus grandes stars mondiales, Madonna symbolise la réussite du rêve américain. Après avoir beaucoup souffert à ses débuts, la Reine de la pop n’a jamais laissé de place au hasard, que ce soit dans ses choix de carrière ou dans son travail au quotidien. Ultra-perfectionniste, l’icône de la pop a été aussi exigeante avec ses collaborateurs qu’avec elle-même pour réaliser son incroyable ascension, limitant les excès qui sont parfois fatals physiquement ou psychiquement aux stars (alcool, drogue, etc.). Au contraire, Madonna a suivi ces dernières années un régime alimentaire strict et d’intenses entraînements sportifs, lui permettant à 60 ans passés de tenir plusieurs heures sur scène à enchaîner ses chansons et ses chorégraphies.