Michael Jackson : son médecin reconnu coupable d'homicide involontaire

Le Dr Conrad Murray, qui soignait Michael Jackson, a été reconnu coupable lors de son procès à Los Angeles.

Plus de deux ans après la mort de Michael Jackson, son médecin, le Dr Conrad Murray, a été désigné comme le coupable. Le tribunal de Los Angeles a en effet jugé qu’il avait commis un homicide involontaire, en donnant au Roi de la Pop une dose trop forte de propofol - un puissant anesthésique, qui a causé sa mort.

Jusqu'à quatre mois de prison

Le Dr Murray n’a pas réagi à l’annonce de son procès. Depuis le début de cette opération judiciaire, extrêmement médiatisé, il a clamé son innocence, affirmant qu’il n’avait donné qu’un tout petit peu de propofol à Michael Jackson, et que celui-ci était mort en s’injectant une autre dose, alors qu’il était seul.

Suite à cette annonce, le médecin a été menotté et reconduit dans sa prison. En attendant l'énoncé de la peine, qui aura lieu le 29 novembre, il ne peut pas être libéré sous caution. Le Dr Murray risque jusqu’à quatre ans d’emprisonnement, et l’interdiction définitive d’exercer la médecine. Son avocat a déjà annoncé qu'il ferait appel.

La famille de Michael Jackson n’a pas caché son soulagement à l’annonce du verdict, tout comme certains fans qui ont manifesté bruyamment leur contentement devant les portes du tribunal.