Michel Polnareff : l'histoire d'une star naissante

Le géant de la musique française Michel Polnareff a eu un début de carrière mouvementé ! Entre son goût pour la polémique et son style si particulier, retour sur le début de carrière de ce grand chanteur.

© © David Wolff - Patrick / Redferns / Getty Images

Une enfance musicale

Michel Polnareff est le fils d'une danseuse bretonne et d’un compositeur russe qui travaille pour Piaf et Mouloudji. Il baigne dans la musique durant toute son enfance et il commence l'apprentissage du piano très tôt, dès l'âge de 4 ans. À 11 ans, il connaît sa première réussite qui annonce une longue liste de succès à venir : il décroche le premier prix de solfège au conservatoire de Paris.

Début d'une carrière explosive

Après l'obtention de son baccalauréat et son service militaire, Michel Polnareff prend une décision radicale : il quitte le foyer familial pour entreprendre une carrière dans la musique. Il apprend la guitare en quelques jours et joue dans la rue pour vivre. En 1965, il signe un contrat avec la maison Disc'AZ et, l'année suivante, il sort sa première chanson "La Poupée qui fait non". La partition de guitare est jouée par le guitariste anglais Jimmy Page et la ligne de basse assurée par John Paul Jones. C'est un triomphe !

Un début de carrière jalonnée de polémiques

Avec ce premier titre qui parle de la liberté sexuelle des jeunes filles, Michel Polnareff est dans le viseur des journalistes. Sa seconde chanson "L’Amour avec toi" est si controversée qu'elle est interdite de diffusion avant 22 h. L'apparence androgyne du chanteur est également pointée du doigt et la presse le considère comme un symbole de la décadente jeunesse de l'époque. Cela n'arrête pas Michel Polnareff qui enchaîne les succès : "Love Me, Please Love Me", "Sous quelle étoile suis-je-né ?" ou bien encore "On ira tous au paradis".