Le -
modifié le -

Phil Collins : une vie liée au théâtre et au cinéma

© © Steven D Starr / Getty Images

Un enfant batteur mais aussi acteur

Si Phil Collins a commencé à jouer de la batterie dès l’âge de 5 ans, il n’a pas seulement baigné dans le monde de la musique étant enfant. En effet, sa mère, qui s’appelait June Collins, travaille alors à la Barbara Speake Stage School de Londres, l’une des plus anciennes écoles de théâtre du monde, comme découvreuse de talent. C’est tout naturellement qu’elle lui trouve plusieurs rôles à jouer dans des pièces de théâtre, mais aussi dans des publicités et des séries télévisées comme "Deux flics à Miami". À 13 ans, Phil Collins joue dans son premier rôle au cinéma, faisant une apparition en tant que fan assistant à un concert dans la comédie des Beatles, "A Hard Day’s Night (Quatre garçons dans le vent)". Un rêve pour cet adolescent qui avait Ringo Starr pour modèle.

En compétition au Festival de Cannes

Ce premier rôle ne sera pas le dernier pour Phil Collins qui joue en 1988 le rôle-titre du film "Buster", racontant l’attaque du train postal Glasgow-Londres commise le 8 août 1963 par une bande du crime organisé dont fait partie un certain Buster Edwards. Pour ce long-métrage, Phil Collins participe d’ailleurs à la bande originale, classant les singles "A Groovy Kind of Love" et "Two Hearts" en haut des meilleures ventes du Royaume-Uni. Après une brève apparition dans le film "Hook ou la Revanche du capitaine Crochet" (1991) de Steven Spielberg, Phil Collins sera deux fois à l’affiche en 1993. En premier rôle dans "Frauds", film en compétition au Festival de Cannes de la même année, et dans "Les Soldats de l'espérance", téléfilm au casting impressionnant produit par HBO et traitant de l’Ebola et du SIDA qui sortira ensuite dans les salles.

Un Oscar et un Golden Globe pour Tarzan

Si Phil Collins avait déjà mis un pied dans l’univers Disney avec "Hook ou la Revanche du capitaine Crochet", c’est dans un film d’animation d’Universal qu'il obtient sa première expérience de doublage, à savoir "Balto : L'Histoire d'une légende" sorti en 1995. Chez Disney, il prêtera sa voix au vautour Lucky dans Le Livre de la Jungle 2 (2003), mais il sera surtout connu pour avoir été l’auteur-compositeur-interprète des bandes originales de deux classiques d’animation : "Tarzan" (1999) et "Frère des ours" (2003). Grâce à son travail réalisé sur "Tarzan" (1999), Phil Collins recevra l’Oscar et le Golden Globe de la meilleure chanson originale pour "You'll Be in My Heart" et le Grammy Award de la meilleure bande originale.

Un répertoire qui continue à vivre au cinéma

Phil Collins écrit également en 1984 "Against All Odds (Take a Look at Me Now") du film "Contre toute attente" (Against All Odds) qui est l'un des plus grands succès en solo de l'artiste. La chanson se classe en effet en tête des charts américains et permet à Phil Collins de remporter le Grammy Award du meilleur chanteur pop de l’année 1985. Plus récemment, de nombreuses chansons de l’ancien leader de Genesis ont été utilisées dans de grosses productions américaines, comme "American Psycho", "Very Bad Trip" ou encore "Moi, moche et méchant 3".