Pourquoi les Beatles ne se sont plus produits en concert à partir de 1966 ?

Le 29 août 1966, les Beatles donnent l’ultime concert de leur tournée à San Francisco. Le monde apprendra quelques semaines plus tard qu’il s’agissait du dernier. Qu’est-ce qui a motivé ce choix ?

© ©Michael Ochs Archives / Getty Images

Les Beatles : victimes de leur succès

Rappelons que dans les années 1960, les Beatles est le groupe le plus populaire du moment. Lors de leurs concerts, les foules sont hystériques. À tel point qu’ils font concevoir des systèmes de sons extrêmement puissants pour l’époque, pour profiter d’une meilleure acoustique pendant leurs prestations. Malgré tout, il est extrêmement difficile pour les musiciens de se produire sur scène. Parfois, ils ne s’entendent même pas chanter. Les membres du groupe préfèrent de loin le confort de leur studio.

Les Beatles : leur sécurité était devenue un enjeu

John Lennon donne une entrevue en 1966 au cours de laquelle il confie que le groupe est plus populaire que Jésus. Cette pointe d’humour est très mal reçue aux États-Unis où les ultra-conservateurs vont jusqu’à brûler des disques des Beatles. Leur déplacement entraînant de nombreux mouvements de foule, il devient de plus en plus compliqué de les protéger d’éventuelles représailles. Arrêter les tournées apparaît donc comme une évidence.