Prince, un guitariste de génie également multi-instrumentaliste

S’il maniait la guitare à la perfection, Prince était un touche-à-tout capable de passer d’un instrument à un autre. Un talent rare qui renforce encore un peu plus la légende du Kid de Minneapolis.

© © Kevin Winter / Getty Images

Prince, la guitare dans la peau

Contrairement à certains chanteurs qui ne sont "que" des interprètes, aussi talentueux soient-ils, Prince était un guitariste de grand talent. S’il n’a jamais acquis le statut honorifique de guitar hero, c’est sans doute parce que l’artiste se démultipliait tant qu’il était difficile de le classer dans une seule case. Chanteur, danseur, musicien, auteur, compositeur, réalisateur… n’en jetez plus, le Kid de Minneapolis était un touche-à-tout insatiable. Néanmoins, ses performances à la guitare restent gravées dans les mémoires de tous les amoureux de cet instrument. Sa performance sur "Purple Rain", Le grand tube planétaire de sa carrière, tiré du biopic qu'il a lui-même réalisé, en est une parfaite illustration. S’inspirant de légendes telles que Jimi Hendrix ou Carlos Santana, Prince a su se forger une identité propre au fil des ans, et insuffler à sa musique un style unique, bien qu’il n’ait jamais hésité à voyager à travers différents styles, du rock au blues en passant par la soul, le funk et le hard-funk.

Prince savait manier une trentaine d’instruments

Si Prince était un virtuose de la guitare, c’est par le piano qu’il a débuté. Il faut dire que son père, au-delà de sa profession de plâtrier, était pianiste dans un petit groupe, le Prince Rogers Trio, formation qui lui a valu son prénom original. Très tôt, le petit Prince se passionne pour la musique, et il ne tarde pas à vouloir utiliser d’autres instruments. Son génie se révèle alors rapidement, et il devient ce qu’on appelle communément un multi-instrumentiste. Et comme il n’est pas homme à faire les choses à moitié, celui qui deviendra le Kid de Minneapolis se démultiplie comme personne. Son premier album intitulé "For You" sort en 1978, et il résume à lui seul la propension de Prince à intervenir à tous les niveaux de la production. Sur cet album, qui ne sera pas un grand succès commercial, l’artiste joue de pas moins de 27 instruments différents ! Il faut dire qu’à part les instruments à vent rien ne lui résiste.

Un talent qui lui permet de travailler seul

Comme de nombreux génies, Prince avait du mal à se satisfaire de la production des autres. Exigeant envers lui-même, il l’était plus encore avec les danseurs et musiciens qui pouvaient l’accompagner dans ses tournées. Aussi, son talent de multi-instrumentiste lui a souvent permis de travailler en solo à l’élaboration de ses chansons. Sur les pochettes de ses albums, il est d’ailleurs fréquent de voir la mention "produit, composé, arrangé et interprété par Prince" accolée à ses créations. Propriétaire de ses propres studios, Paisley Park, dans l’État du Minnesota, le Kid de Minneapolis pouvait ainsi s’enfermer avec la seule compagnie d’un ingénieur du son, pour enregistrer ses chansons jusqu’à aboutir au résultat souhaité. Et bien souvent, le résultat était d’un niveau d’excellence rare, comme la réédition de certains albums le démontre encore aujourd’hui.