Le -
modifié le -

Queen : Brian May dans l’ombre de Freddie Mercury

© © Kevin Mazur / Getty Images

Brian May, un compositeur auquel Queen doit une partie de son succès

Lorsque l’on parle d’un groupe, il est le plus souvent associé à son chanteur. Si vous évoquez les Rolling Stones, vous penserez inévitablement à Mick Jagger. Il en va de même pour John Lennon et les Beatles. Queen ne déroge pas à la règle, et Freddie Mercury est la star incontestée du groupe britannique. Pourtant, ces formations n’auraient certainement pas connu un tel succès sans le talent des autres membres. Ceux-ci sont parfois un peu dans l’ombre de leur leader, mais sans eux rien n’aurait sans doute été possible. Il en va ainsi de Brian May, génial guitariste de Queen, dont les talents de compositeur ont permis de signer d’inoubliables titres tels que "We Will Rock You", "The Show Must Go On", ou encore "No-One but You ".

Brian May, un musicien précoce et génial

Il faut dire que Brian May a très tôt baigné dans l’univers de la musique. C’est par le piano qu’il débute, alors qu’il n’a que 5 ans, et très vite il se révèle doué. À seulement 9 ans, il possède le grade IV de piano, preuve de ses aptitudes en la matière. Deux ans plus tard, il réussit l’examen d’entrée pour rejoindre la prestigieuse Hampton Graham School. L’occasion parfaite pour travailler un don indéniable. Mais, s’il maîtrise parfaitement le piano, c’est bien la guitare qui passionne le jeune Brian May, depuis qu’il a découvert le ukulélé à l’âge de 6 ans. Et, comme bon nombre de génies, il fait preuve d’imagination et d’une volonté sans faille. À 16 ans, peu satisfait de sa guitare et du son qu’il produit, il se lance avec son père dans la fabrication de sa propre guitare. La Red Special voit ainsi le jour, et elle préfigure le son unique de Brian May. Un son reconnu par tous les spécialistes, et qui lui vaut, en 2011, de figurer à la 26e place du classement des meilleurs guitaristes de tous les temps publié par le magazine Rolling Stone. Une véritable reconnaissance qui démontre l’étendue de son talent.

Brian May n’est pas parvenu à se détacher de Freddie Mercury

De 1971 à 1991, Brian May a accompli sa carrière aux côtés de Freddie Mercury et au sein de Queen. C’est lui et Roger Taylor (batteur du groupe) qui ont été les compères du chanteur qui deviendra une icône mondiale du rock. Une aventure extraordinaire qui s’achève brutalement avec le décès du leader. Difficile dès lors de rebondir. Brian May tente bien de se lancer dans une carrière solo, mais ses albums "Back to the Light" et "Another World", sortis respectivement en 1922 et 1998, ne sont pas des grands succès. Il joue néanmoins aux côtés de plusieurs artistes dont Lady Gaga, mais l’ombre de Queen et de son compère disparu planent encore, et c’est finalement au travers de tournées reprenant les titres mythiques du groupe, que ce soit avec Paul Rodgers ou Adam Lambert, que Brian May revit sur scène le plus souvent. C’est d’ailleurs avec Adam Lambert et Roger Taylor que le public parisien pourra apprécier son immense talent lors d’un concert événement.