Renaud, un chanteur engagé et militant

Militant, Renaud est un chanteur engagé. Retour sur ses idées politiques, ses convictions, ses engagements.

© © Laurent Viteur / Getty Images

Renaud : le "mitterrandiste"

Avec un héritage socialiste du côté de son père et communiste du côté de sa mère, Renaud affiche des idéaux de gauche (même s’il changera son fusil d’épaule au cours de sa carrière). Il affectionne particulièrement François Mitterrand qu’il soutiendra politiquement. Cela ne l’empêchera pas de dénoncer ce qu’il estimera être des manquements à l’esprit de la gauche, à l’image de sa chanson "Socialistes". Ex-soixante-huitard, Renaud a aussi une facette anarchique. "Manhattan-Kaboul", "Déserteur", "Hexagone", "Où c'est qu'j'ai mis mon flingue" sont autant de chansons qui illustrent son pacifisme, son antimilitarisme, le chanteur égratignant souvent les représentants de l'ordre.

Renaud : l’antifasciste

Renaud est un antifasciste. Il tiendra d’ailleurs des propos violents contre le Front national : "Le Pen, c’est la peste brune". Il affiche ouvertement ses revendications antiracistes dans sa chanson "Dans mon HLM" écrite en 1980 : "Au rez-d'chaussée, dans mon HLM/ Y'a une espèce de barbouze / Qui surveille les entrées / Qui tire sur tout c'qui bouge / Surtout si c'est bronzé".

Renaud, l’humaniste

Renaud a toujours eu à cœur de défendre les minorités et les personnes en position de faiblesse. En témoigne son militantisme en faveur d'associations. Les Restos du Cœur, Médecins sans Frontières ou SOS Racisme sont des structures auxquelles il apporte volontiers son soutien.