Le -
modifié le -

Retour sur cinq points marquants de la carrière de Diana Ross.

Née le 26 mars 1944 à Détroit dans le Michigan, rien ne prédit la destinée de la petite Diana Ross. Pourtant, elle va devenir l’une des plus grandes artistes mondiales. De ses succès avec les Supremes à sa carrière solo, de sa période disco à sa carrière hollywoodienne, jusqu’à son ultime récompense par Barack Obama,
Retour en images sur sa carrière.


Diana Ross & The Supremes

C’est en 1961 que le groupe The Supremes prend son nom, après avoir signé à la Motown créée par Berry Gordy. Après un premier album sorti en 1962, Gordy décide de faire de ses trois chanteuses aux voix d’or, sa priorité. Pari réussi. Diana Ross & The Supremes vont enchaîner les tubes, de « Baby Love » à « Where Did Our Love Go ».

Carrière solo

En octobre 1969, Diana Ross quitte les Supremes pour entamer une carrière solo. En juin 1970, elle sort son premier album éponyme, « Diana Ross », qui contient le hit mondial « Ain't no Mountain High Enough ». S’en suivront 15 années de succès.
Reine du disco

En 1976, Diana Ross réussit un coup de maître en sortant « Love Hangover », un titre à la fois sensuel, sexy et disco. Il annonce un virage dans la carrière de l’artiste. En effet, d’autres tubes suivront comme « Upside Down »

Une étoile sur le Hollywood Walk of Fame

En 1982, Diana Ross reçoit une étoile sur le mythique Hollywood Walk of Fame pour l’ensemble de sa carrière. À la fois chanteuse et actrice, l’artiste s’est essayée à tous les arts.

Barack Obama la récompense

Le 22 novembre 2016, Barack Obama remet la Médaille présidentielle de la Liberté à Diana Ross, en compagnie de Tom Hanks et Robert de Niro. C’est la plus haute récompense possible pour les civils aux États-Unis. Elle sa pour but d’honorer les artistes, scientifiques ou encore, sportifs, pour leurs contributions à la culture ou à la paix.