Retour sur les plus grands tubes disco qui ont marqué toute une génération

Dalida, Donna Summer, Kool & The Gang, Gloria Gaynor et Barry White sont des noms qui évoquent les heures de gloire du disco. Tous ont marqué cette époque avec des tubes devenus des classiques.

© abaca

De «Last Dance» de Donna Summer à «I Will Survive» de Gloria Gaynor, en passant par «You’re The First, The Last, My Everything» de Barry White, «Laissez-moi danser» de Dalida et « Fresh » de Kool & The Gang.

Retour en image sur les meilleurs tubes disco qui ont marqué toute une génération !

« Laissez-moi danser » de Dalida

C’est en 1975 que Dalida s’essaie au disco. C’est la première artiste française à tenter l’aventure avec son album « Coup de chapeau au passé ». Il faudra attendre l’été 1979 pour que sorte son plus gros tube disco : « Laissez-moi danser (Monday, Tuesday) ». Il est l’un des singles les plus vendus de sa carrière. Cette chanson écrite en italien par Toto Cutugno et Cristiano Minellono a été adaptée en français par Pierre Delanoë.

«You’re The First, The Last, My Everything» de Barry White

C’est en 1974 que Barry White sort l’un de ses plus gros tubes : «You’re The First, The Last, My Everything», dont le style oscille entre la soul et le disco. On y retrouve sa marque de fabrique : cette voix grave et susurrante.

« Last Dance » de Donna Summer

Donna Summer est l’un des mythes de la musique disco des années 1970 et 1980. Elle enchaîne les tubes à la vitesse de la lumière, de « Love to Love You Baby » à « I Feel Love », jusqu’à « On the Radio », « Hot Stuff » et le fameux « Last Dance ». Tous ses titres sont entraînants et démontrent une voix puissante. « Last Dance » sort en 1978 et se classe N°1 disco pendant 7 semaines, se vendant à plus d’un million d’exemplaires.

«Fresh» de Kool & The Gang

En 1984 sort le 20e album studio du groupe Kool & The Gang, « Emergency ». Il contient la pépite funk-disco «Fresh». Ce titre qui a enflammé les dancefloors de l’époque (et aujourd’hui encore) a été écrit par « JT » Taylor et Sandy Linzer.

 

«I Will Survive» de Gloria Gaynor

Fin 1978, grâce à son album « Love Tracks », Gloria Gaynor s’empare de la tête des charts, notamment grâce au single «I Will Survive». Ce titre devient très rapidement un hymne à l’émancipation féminine. Aujourd’hui encore, il symbolise la fête et la force.