Retour sur les plus grosses provocations de Serge Gainsbourg à la télévision

Provocateur au grand cœur, Serge Gainsbourg a offert à la télévision française quelques moments inoubliables. Retour sur les plus grosses provocations de l’artiste sur les plateaux TV.

© © Patrick AVENTURIER / Getty Images

Le billet de 500 francs brûlé

Invité le 11 mai 1984 sur le plateau de "7 sur 7", Serge Gainsbourg brûle les trois quarts d’un billet de 500 francs pour symboliser les 74 % que l'administration fiscale lui prend sur ses revenus. Si ce geste prémédité n'est plus illégal depuis l’abrogation d’une loi en 1994, la séquence est aujourd’hui indiffusable à la TV.

Le manque de respect à Whitney Houston et Catherine Ringer

Grand poète, Serge Gainsbourg pouvait aussi être parfois très grossier. En 1986, alors qu’il est en plein dans sa période Gainsbarre, il manque de retenue successivement auprès de Whitney Houston sur le plateau de "Champs-Élysées" présenté par Michel Drucker, et Catherine Ringer (à propos de son passé dans le porno) dans l'émission "Mon Zénith à moi" de Michel Denisot.

L’altercation avec Guy Béart

Toujours en 1986, Serge Gainsbourg s’écharpe cette fois avec Guy Béart. Tous deux présents lors d’un numéro d'"Apostrophes" consacré à la chanson française, les deux artistes ne sont pas d’accord sur la place qu’il faut accorder à la musique dans l’art. Comme souvent très alcoolisé, Serge Gainsbourg multiplie les noms d’oiseaux.

Le topless de Bambou

Lorsque Serge Gainsbourg est invité par Philippe Manœuvre et Jean-Pierre Dionnet dans l'émission "Sex Machine" pour défendre son nouvel album "Love on the Beat", il choisit de chanter son très chaud single du même nom. Pour accompagner la performance live, plusieurs femmes dansent seins nus à ses côtés, dont sa compagne Bambou.