Rose Laurens, sa carrière derrière "Africa"

Le

Connue pour son énorme hit "Africa", Rose Laurens a souvent vu sa carrière être réduite à cette seule chanson alors que son parcours d’artiste a été bien rempli. Retour sur ses autres succès.

Des débuts entre rock progressif et coup de foudre

Si Rose Laurens marquera les années 80 avec l’énorme succès d’"Africa" (single n°1 des ventes, écoulé à plus de 1 million d’exemplaires), elle démarre tout de même sa carrière professionnelle une décennie plus tôt. En effet, alors qu’elle a la vingtaine, la jeune Rose Podwojny (son vrai nom) commence en 1972 par être la chanteuse du groupe de rock progressif Sandrose fondé par le guitariste Jean-Pierre Alarcen. Ce dernier est notamment connu pour avoir participé avec Alain Chamfort à l’aventure des Mods, qui avaient notamment beaucoup travaillé avec Jacques Dutronc dans les années 60. Se lançant ensuite en solo, Rose Laurens rencontre à la fin des années 70 Jean-Pierre Goussaud. Elle tombe alors amoureuse personnellement et professionnellement de ce compositeur qui lui écrira ses premiers succès.

L’expérience "Les Misérables"

Après son premier 45 tours sorti sous le pseudonyme de Rose Laurens, "Survivre" (1979), la chanteuse interprète la chanson phare du film "C'est encore loin l'Amérique ?". Ce début de notoriété et sa voix si puissante lui permettent alors d’être choisie en 1980 par Robert Hossein pour incarner Fantine dans la comédie musicale "Les Misérables". Elle est d’ailleurs la première artiste à enregistrer la célèbre chanson "J'avais rêvé d'une autre vie" ("I Dreamed a Dream" dans sa version anglaise) sur le double album-concept ayant précédé la mise en scène du projet musical. Bien que l’adaptation anglaise connaîtra un succès beaucoup plus grand que l’original, "Les Misérables" permet à Rose Laurens de se forger une solide expérience sur scène. Après une année passée dans la peau de la mère de Cosette, l’auteure-compositrice-interprète reprendra sa carrière solo qui explosera en 1982 avec la sortie d’"Africa", single inaugural de son premier album.

"Vivre" et mourir

Sur son deuxième album "Vivre" enregistré dans la foulée et sorti en 1983, c’est le titre "Mamy Yoko", écrit comme "Africa" par Jean-Pierre Goussaud (musique) et Jean-Michel Bériat (paroles), qui se démarque. La chanson se classe à la 13e place des meilleures ventes en France et reçoit également un bel accueil en Allemagne. Ayant collaboré durant sa carrière avec de grands noms de la chanson française comme Francis Cabrel (qui lui signe "Quand tu pars", le plus grand succès de son troisième album) ou Jean-Jacques Goldman (auteur de sa chanson "L'Absence"), Rose Laurens aura surtout vu sa carrière être intimement liée à Jean-Pierre Goussaud. Malade d’un cancer à la fin des années 80, le compositeur aura tenu à coécrire avec elle un dernier album intitulé "J'te prêterai jamais", qui sortira un an avant son décès. Dévastée, Rose Laurens se montrera ensuite beaucoup plus discrète musicalement. Au début des années 2000, elle participera tout de même à une nouvelle comédie musicale, "L'Ombre d'un géant", écrite par François Valéry. Avant son décès en avril 2018, Rose Laurens aura également fait partie de l’épopée des Stars 80, en montant avec eux sur la scène du Grand Stade de Lille le 28 juin 2013.