Sade, un univers à part servi par des vidéo-clips très cinématographiques

Le

En plus de son univers musical original, l’œuvre de Sade est remarquable pour ses clips à la fois très esthétiques et cinématographiques. Retour sur ces vidéos qui ont participé au succès du groupe.

Des clips marquants dès le premier album

Pour accompagner sa soul hors du commun, le groupe Sade mené depuis ses débuts en 1982 par Sade Adu a toujours fait énormément attention à ses clips vidéos. Dès son premier album "Diamond", le groupe fait "clipper" les quatre singles et pose les bases de ce que seront les différents styles des vidéos du groupe. Le clip du tout premier titre "Your Love is King" est ainsi très esthétique avec ses décors dessinés à la main et ses effets de travelling. Puis, le clip de "When Am I Going To Make A Living" dirigé par Stuart Orme (réalisateur britannique reconnu de téléfilms et séries) est plus cinématographique. C'est également le cas de celui de "Smooth Operator", hommage réussi aux films de crime des années 80. Nommé deux fois aux MTV Video Music Awards de 1985, ce clip dirigé par le réalisateur de long-métrage Julien Temple (qui fera d’ailleurs joueurs Sade Adu dans le film musical "Absolute Beginners" présenté au Festival de Cannes en 1986) participera à l’énorme succès du titre et à une reconnaissance immédiate pour le groupe.

Sade Adu en premier rôle de véritables courts métrages

Dernier single de l’album "Diamond", la chanson "Hang On To Your Love" a été transposée en vidéo dans un clip qui réunit les deux aspects artistique et cinématographique évoqués précédemment, et que l’on retrouvera dans quasiment toute la vidéographie de Sade. Ce clip est réalisé par Brian Ward (futur scénariste apprécié à Hollywood) dont le style plaît tellement à Sade, qu’il se verra confier la direction des vidéos des trois singles de l'album suivant nommé "Promise" : "The Sweetest Taboo" , "Is It a Crime" et "Never as Good as The First Time". Les clips des deux premiers titres cités forment un diptyque mettant en scène l’histoire d’une relation amoureuse, puis d’une rupture, d’une musicienne jouée par Sade Adu. Incarnant souvent le premier rôle de ses clips vidéos faisant office de véritables petits films, l’auteur-compositrice-interprète traverse l’Andalousie à cheval dans le clip en noir et blanc de "Never As Good As The First Time".

Des clips chargés en symbole

Dans les années 90 et 2000, Sade va s’essayer au genre fantastique dans des clips brouillant la frontière entre l’imaginaire et le réel. On retrouve par exemple Sade Adu en sirène amoureuse qui rêve de se marier à la surface dans "No Ordinary Love" (1992), puis dans une métaphore de sa propre vie pour le clip de "By Your Side" (2000). Ces deux clips ont été réalisés par Sophie Muller, l'une des spécialistes du genre (réalisatrice de vidéo-clips pour Eurythmics, Björk, The Cure, etc.). Devenue réalisatrice attitrée du groupe, c'est elle qui signera également en 2010 le clip très remarqué de "Soldier of Love". Chorégraphiée par Fatima Robinson qui a notamment travaillé sur les films musicaux" The Wiz" (avec Michael Jackson) et "Dreamgirls" (sur l’histoire de Diana Ross et des Supremes), cette vidéo met en scène des soldats dansant autour de Sade Adu. Le symbole des émotions de l’artiste "sur le champ de bataille de la vie".

Lire aussi

Lire aussi

Lire aussi