Stephan Eicher, attaché à ses origines Yéniches

Erich Eicher dévoile les racines yéniches insoupçonnées de la musique folklorique suisse dans son documentaire "Yéniche Sounds" en prenant comme acteur principal son propre frère : Stephan Eicher.

© © Paul CHARBIT / Getty Images

Une quête des origines

Dans la cave de la maison familiale : des violons cassés et de nombreux instruments de musique. Très tôt, les deux frères s'interrogent sur le passé de leur famille. D'où leur vient cette passion pour la musique ? Ils interrogent, fouillent et se documentent et ainsi découvrent la vérité. L'arrière-grand-mère de Stephan et Erich Eicher a été retirée à sa famille pour être placée en institution comme tant d'autres enfants yéniches entre 1926 et 1973.

Un combat contre les préjugés

Les "voleurs de poules" voilà comment ce peuple a longtemps été surnommé. Cette famille linguistique est estimée à 30 000 en Suisse et ce sont des musiciens, des colporteurs ou des rétameurs. Ils ont fini par se sédentariser au début du XXe siècle, marquant ainsi leur empreinte musicale sur la culture suisse.

Une culture musicale très forte

L'interprète du titre "Déjeuner en paix" a volontiers participé au film de son frère tant ses origines yéniches sont importantes pour lui. Le chanteur multiculturel ne se contente pas de chanter dans plusieurs langues, il combat pour que la musique traditionnelle suisse reconnaisse l'existence de la musique yéniche comme faisant partie du patrimoine musical du pays.